Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2010 6 25 /09 /septembre /2010 15:44

 

Bag-In-Box-Riesling-copie-2.jpeg

 

 

La loi du 5 juillet 1972 vient-elle d’être abrogée ?

 

On peut se poser la question en découvrant dans un supermarché local des Bag-In-Box de Riesling siglés par la société Arthur METZ de Marlenheim qui fait partie des plus importants metteurs en marché de la région.

 

La loi précitée, dite loi BOROCCO du nom du député qui la porta au parlement, stipule pourtant que « les vins bénéficiant de l’appellation d’origine contrôlée Vins d’Alsace ou Alsace ne pourront circuler, être présentés, mis en vente ou vendus qu’en bouteilles, conformément à la réglementation en vigueur» soit en bouteille de type flute du Rhin.

 

Et bien non, car si l’on observe avec plus d’attention le contenant, on s’aperçoit que le Riesling en question n’est pas alsacien mais allemand et qu’il provient la Pflaz voisine.

 

Je ne sais s’il faut-être rassuré pour notre législation ou inquiet pour l’avenir de nos vins mais ceci est annonciateur d’un phénomène auquel nous allons être confrontés de plus en plus souvent dans l’avenir. Même si l’affichage mis en place par le magasin n’a pas été conçu uniquement pour cet article et que d’autre part je ne prétends pas qu'il ait été placé là intentionnellement, voici malgré tout un bel exemple où, par la conjonction d’un nom de marque bien connu avec un marketing adéquat, le consommateur peut être trompé.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Oenophil - dans Chroniques
commenter cet article

commentaires

wujczak 09/11/2010 10:50


plutot que de faire de la pub pour arthur metz , allez voir la realite de la fabriction du cremant et des conditions de travail(un bagne) auncun savoir vivre ,pression sur le personnel . arthur
metz n'est qu'une vitrine et la realité est beaucoup moins rejouissante.


Jean Alain 30/09/2010 04:18


Bonjour,
Monsieur Lefebvre, je trouve votre commentaire hors sujet et surtout complétement déplacé!
Personnellement, je fabrique des bib's... Au Vietnam.
Ce sont des bib's fabriqués à partir de poches importées de France et vin exclusivement Français. Ces bib's sont distribués exclusivement sur l'Asie. (Vous trouverez plus d'information sur
[url=http://www.trivin-sa.com]notre site[/url].
Cette façon "d'embiber" et de distribuer me permet de faire connaitre les produits français dans cette région du monde pour un prix environ 30% moins cher que si ces produits avaient été 100%
importés et surtout que les locaux n'auraient probablement (prix d'entrée à 10€ en linéaire pour le 3L)pas pu s'offrir.
Maintenant, vous regrettez aussi que certains vignobles français reculent, mais n'est-ce pas lié tout simplement au fait que les français refusent toujours de reconnaitre l'évolution des méthodes
de consommation... Le Bag-in-Box progresse en terme de parts de marché, c'est pour ça que tous les grands Bordeaux s'y sont mis (certes, avec 10 ans de retard)...
En conclusion, je dirais que le monde évolue... mais pas toujours les gens!


Stéphane Boutiton 29/09/2010 15:28


Cher Mr Lefebvre, sans vouloir vous vexer vous êtes totalement hors sujet, je ne comprend pas ce que les Chinois viennent faire dans l'histoire!Pour votre gouverne le Margaux existe en BIB, comme
le Pessac,le Saint Estèphe, le Saint Emilion...Le BIB est un formidable outil pour servir des vins au verre de bonne qualité et non oxydé(!) dans les restaurants ou bars à vins.
Pour mémoire des bouteille de Bordeaux (par exemple) à 1 euro se sont retrouvée sur les linéaires,et elles ne venaient pas des caves de Chine...


Lefebvre 29/09/2010 09:22


Euh !
Dans cette perspective, vive le pommard, le volnay et le margaux en bag in box...

Le mouvement quel est-il : toujours moins cher, toujours plus accessible, etc..;
Le mouvement serait-il donc un riesling d'Alsace enbiberonné en Chine, par des petites mains payées à grand coup d'esclavagisme, et qui revient dans nos linéaires à moins d'1 euro.


Stéphane Boutiton 27/09/2010 10:19


Bonjour,
Voila ce qui ce passe lorsque l'on ignore et méprise l'évolution.Si la bouteille faisait la qualité du vin cela se saurai!
Si le vin à l'origine est bon, peu importe le contenant,il sera bon quand même, en revanche le BIB est fait pour une consommation quotidienne, la bouteille pour conserver, ou spéculer...
Nos amis Alsacien seront dorénavant contraint de suivre le mouvement, sous peine de perdre des parts de marché, et par dessus tout de perdre une clientèle plus jeune qui ne demande qu'à apprendre,
et qui n'à pas d'a priori sur le Bag In Box...Dommage.