Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 19:30

 

Pinot-Noir-2.jpg

 

 

Atypique

 

Pinot Noir de Rorschwihr 2003 Rolli-Gassmann : Vin extrême issu d'un millésime atypique. On a plutot l'impression de goûter un Carignan avec son nez complexe d'épices et de salaisons. L'attaque est douce avec une impression de sucrosité en raison d'un titre alcoolique élevé. Aucune dureté cependant dans ce vin.

 

Granits

 

Les terroirs granitiques ne sont pas, en Alsace tout du moins, réputés pour leurs vins rouges. Deux contre exemples qui prouvent qu'une viticulture attentive permet d'obtenir des vins d'une grande finesse sur ce type de sol.

 

Pinot Noir F 2007 Florian Beck-Hartweg : Le vin a besoin de beaucoup d'air pour se révéler. Le nez est moyennement intense avec des arômes de cerise. La bouche est franche, tendue, fluide et cohérente avec des tannins très souples. On retrouve l'expression de fraîcheur qui caractérise les vins du Grand Cru Frankstein.

 

Pinot Noir Rittersberg 2008 Jean-Paul Schmitt : Le plus bourguignon de la série. La bouche est dense, très structurée avec beaucoup de fruit et des notes de violette. La finale révèle un boisé élégant et vanillé. Le vin possède beaucoup de fond et de profondeur. Rendement 32 hl/ha, élevage 50% bois neuf.

 

Marnes à Gypses

 

Pinot Noir Réserve 2007 Sylvie Spielmann : Les Pinot Noir de Sylvie sont plantés sur le petit plateau qui est situé au dessus du Kanzlerberg à l'emplacement de l'ancienne carrière de gypse. Les sols y sont marneux, lourds et froids. Nez austère avec des notes de fruits noirs, bouche puissante aux tannins serrés. Le vin est vertical, viril, agréable salinité en finale. Cuvaison de 15 jours raisin égrappés avec pigeages.

 

Calcaires

 

Pinot Noir Runz 2008 Lucas Rieffel : C'est pas parce que c'est un copain qui le fait que je devrais m'empêcher de dire que j'aime beaucoup ce vin issu d'une parcelle située en bas du Zotzenberg. Le profil est singulier avec un nez très épicé et élégant, une bouche fluide où la puissance et la longueur du vin ne tiennent pas à l'extraction. Cuvaison de 3 semaines en vendange entière.

 

Pinot Noir Fronholtz 2007 André Ostertag : Issu du seul ilot calcaire du secteur, ce Pinot Noir à été qualifié de généreux et aérien. Le style est construit sur la précision des arômes, de la structure et fait parfaitement ressortir son côté solaire.

 

Pinot Noir Vieille Vigne 2007 François Barmes-Buecher : Nez précis, racé avec des notes d’élevage. La bouche possède une aromatique ciselée sur des notes fruitées et une acidité qui guide le vin. Un des plus grands vins de la série note Jean-Michel Deiss.

 

Pinot Noir Burlenberg 2006 Jean-Michel et Mathieu Deiss : Bouche large, tannins denses et parfaitement polis, le vin est structuré et puissant sans être bodybuildé. Les notes fumées semblent être le marqueur de ce terroir calcaire proche de Bergheim où la vigne a été plantée en 1947. Salinité très présente en finale. Rendement de 18 hl/ht. La vendange est non égrappée. Cuvaison de 3 semaines avec des pigeages au pied en début de macération. 18 mois de barrique puis mise en bouteille après une filtration légère.

 

Pinot Noir Clos Saint Landelin 2005 René Muré : Très belle extraction, matière souple et sèveuse encore marquée par l'élevage. Il y a beaucoup de droiture et de fond dans ce vin qui demande quelques années de garde pour se présenter à son optimum.

 

Pinot Noir Fronenberg 2005 Hubert Hausherr : Un vin soyeux et puissant avec des notes qui rappellent le Porto et le vin cuit. Terroir calcaire avec un léger recouvrement de lœss sur une petite moitié de la parcelle qui a été plantée en 2000. Rendement 24 hl/ha. 28 jours de cuvaison, pigeage journalier pendant environ 10 jours puis tous les 2 ou 3 jours. Vendange totalement égrappée.

 

Pinot Noir XXC 2005 Vincent Stoeffler : Issu du Grand Cru Kirchberg de Barr ce vin présente un profil original qui fait penser à un Collioure par son côté solaire et sa surmaturité. Beau travail sur la matière mais les vignes qui avaient seulement 5 ans lorsque le vin a été produit n’ont pas apporté le fond que l’on trouve maintenant sur les millésimes plus récents.

 

Pinot Noir Cuvée Marius 2004 Vincent Fleith : Dans une année pas spécialement facile pour les Pinot Noir, Vincent a sélectionné les plus belles grappes de différentes parcelles pour en faire un vin puissant, harmonieux et qui appelle la viande. On peut reprocher un certain manque d’acidité mais le velouté du palais apporte une belle émotion.

 

Vieux millésime

 

Pinot Noir De Rodern 1988 Rolli-Gassmann : J'avais demandé à chaque vigneron de ne présenter qu'un seul vin mais je savais bien que Pierre ne m'écouterait pas et c'est tant mieux. Antithèse du 2003, ce 1988 est construit sur une finesse et un rare rafinement. Aucune fatigue après plus de 20 ans, l'expression est harmonieuse, fruitée et saline. La très grande classe.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Oenophil - dans Dégustations
commenter cet article

commentaires

Patrick Böttcher 30/09/2010 08:41


Superbe article, qui avec la première partie balaye vraiment bien le sujet : beau playdoyer sur la diversité des PN alsaciens.