Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2009 5 03 /04 /avril /2009 14:33


KIENTZLER : Eloge du Classicisme




Onze hectares de vignes d'un âge moyen de 35 ans situés pour partie sur les 3 Grands Crus de Ribeauvillé et les  terroirs avoisinants de Bergheim et d'Hunawihr. Des vins secs, droits, parfois austères dans leur jeunesse, et un style sans concession dans le plus grand respect du classicisme alsacien.


C'est Thierry KIENTZLER qui nous fait découvrir le millésime 2008. La veille, trois vins viennent  d'être mis en bouteille, nous les goûtons avant de descendre à la cave. Il s'agit du Chasselas, du Sylvaner et du Muscat 2008, trois vins de cépage aux expressions variétales franches, précises, finement acidulées, qui amènent des bouches claquantes et parfaitement dépourvues de sucres résiduels. Bien que quelque peu crispés par la mise trop récente, tous se goûtent relativement bien.


Le reste des mises se déroulera du mois de juillet juste avant les prochaines vendanges pour laisser aux vins de terroirs le temps nécessaire pour profiter un élevage de qualité sur lies fines.


La vaste cave est est occupée dans sa première partie de nombreux petits foudres en bois qui permettent de réaliser des vinifications parcellaires d'un même cépage et éventuellement d'écarter les lots jugés insuffisants avant de réaliser l'assemblage final qui précède la mise en bouteille.


Dans la seconde partie de la cave située juste en dessous du vendangeoir se trouvent les cuves inox de débourbage et quelques autres réservées semble t-il à l'élevage des Pinot Gris et des Gewurztraminer.


Sauf exception, pas de fermentation malolactiquepour conserver la droiture propre au style du Domaine, cette année seule une cuve de Pinot Gris a dérogé à la règle. Malgré celà, les acidités puissantes du millésime sont bien équilibrées par la maturité de la vendange et les expressions restent gourmandes.

Nous poursuivons la dégustation par le Muscat GC Kirchberg, pur Ottonel à la structure imposante, profonde et toujours sans aucun sucre résiduel. Des 3 cuvées parcellaires d'Auxerrois, la dernière est la plus riche. Restent encore quelques 4 grammes de sucres qui sont entrain de fermenter. L'aromatique est précise, les vins ciselés et l'assemblage des cuves laisse envisager  un vin cristallin pourvu d'une belle colonne acide.


Puis nous passons aux Riesling, Cuvée générique qui doit encore gagner en gras avec l'élevage, Cuvée Particulièreà l'olfaction de coquille d'huître et à la salinité redoutable, un vin de puriste, vif et éclatant.


Cuvée François Alphonse issue de Riesling des Grands Crus Geisberg et Osterberg, dont 2008 sera la troisième édition après les cuvées 2004 et 2007. De la densité et du fond, une attaque sèche et tannique puis une agréable sensation de rondeur, d'amplitude,  sans pour cela qu'il reste quelque sucre.


Riesling Grand Cru Osterberg à l'austérité légendaire portée par une acidité citronnée.  Expression virile, massive et tannique d'un grand Riesling de terroir.


Fleuron du Domaine, le Riesling Grand Cru Geisberg présente dans sa prime jeunesse une acidité avenante et une bouche large et généreuse. Inutile de préciser que tous les Riesling possède une salinité remarquable et sont construits pour la garde.


Pinot Gris et Gewuztraminer génériques s'inscrivent dans un style droit et dépouillé de tout artifice. Il faut goûter l'Auxerrois Kissu du Grand Cru Kirchberg pour trouver un soupçon de rondeur. Récolté à 14° potentiel, il est élevée pour partie en barrique et sera assemblée avant la mise.


Élégant Pinot Gris Kirchberg, élancé et tendu alors que son pendant issu de l'Osterberg reste plus en retenue à ce stade de l'élevage.


Nous terminons ce tour de cave par les cuvées de Gewurztraminer Grand Cru Osterberg, lui aussi austère mais déjà minéral par sa salinité et par le Gewurztraminer Vendange Tardiveaux jolis accents de botrytis.


Sévères, précis et droits, les vins de terroir du Domaine KIENTZLER ne s'expriment pleinement qu'après quelques années de garde. Un Geisberg 2001 ouvert récemment a donné la preuve qu'il en avait encore sérieusement "sous la semelle" et qu'il était même encore trop tôt pour le goûter dans sa phase la plus intéressante.

Domaine KIENTZLER

50, route de Bergheim
68151 Ribeauvillé
03 89 73 67 10

Partager cet article

Repost 0
Published by Oenophil - dans Domaines
commenter cet article

commentaires

LaurentM 04/04/2009 07:57

Salut Phil,
tu ne dis rien de la viticulture, il travaille comment?

merci et à bientôt

Laurent

Oenophil 04/04/2009 15:58


Salut Laurent,

Je n'ai pas vu les vignes.

Thierry nous a dit qu'elles étaient enherbées, travail du sol un rang sur deux, le cavaillon est désherbé.

Philippe