Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2008 2 18 /03 /mars /2008 10:42
Bergheim, le  10  mars


Jean-Claude  RATEAU

 
JCR.jpg

Pour cette dégustation bourguignonne en terres alsaciennes, Jean-Claude RATEAU nous a concocté un beau programme qui s'appuie sur une horizontale du millésime 2005 accompagnée de quelques incursions dans des millésimes plus anciens.


Installé à Beaune, Jean-Claude possède 8,2 hectares de vignes plantées majoritairement de Pinot Noir, mais aussi de Chardonnay et d'un peu de Pinot Beurot. En biodynamie depuis 1979, il fait partie des précurseurs de ce mode cultural en Bourgogne.


Les vins blancs :


Après un Bourgogne blanc 2005 droit et citronné on passe au Hautes Côtes de Beaune 2005 issu d'un sol marneux qui convient parfaitement aux blancs. Elancé, fin et délicat, c'est un vin qui possède une charge minérale qui impose et une salinité finale d'une grande pureté.


Toujours dans les blancs, le Côte de Beaune "Clos de la Grande Châtelaine" nous a montré un double visage qui lui est habituel. Dans sa jeunesse, le 2005 possède un profil beurré et gras avec du grain et des notes d'acacia alors que le 2001 qui est maintenant à maturité s'exprime dans un registre où la salinité et le minéral iodé ont pris le pas dans le registre aromatique tout en conservant le gras de la bouche.


Surprenant "Clos des Mariages" 2005, assemblage pour moitié de Chardonnay et de Pinot Beurot . Le nez révèle des notes de fruits à chair blanche, la bouche étonne par son acidité plus alsacienne que bourguignonne et par la structure assez massive du vin apportée par le Pinot Beurot. Pour la petite histoire, Jean-Claude nous raconte que cette parcelle, une des premières à avoir été travaillée en biodynamie, supporta bien mieux que ses voisines le terrible gel de l'hiver 83/84 et de ce fait suscita l'attention des vignerons alentours.


Planté à l'emplacement d'une ancienne carrière qui servit à la construction des Hospices de Beaune, le Beaune blanc Premier Cru "En Coucherias" 2005 affiche un ensemble complexe qui allie la fraîcheur, la maturité et une persistance exceptionnelle. C'est un vin précis et épuré bien qu'il soit encore jeune. Le 2002 plus profond et plus dense est encore plus abouti dans l'épure, plus long, plus fin, plus fluide avec un beau fruit qui revient.


Les vins rouges :


Du simple Bourgogne Rouge fruité et friand jusqu'aux Premiers Crus, la dégustation n'est qu'un régal de vins parfaitement équilibrés sans recherche d'extraction ni de maquillage au bois.


Fraîcheur et brillance du Bourgogne Hautes Côtes 2005 avec ses arômes de framboise et ses notes animales, Beaune "Clos des Mariages" 2005 finement épicé et d'une élégance toute féminine. C'est un vin très subtil avec une bouche onctueuse et beaucoup de soyeux.


La plupart des parcelles sont constituées de ceps issus de 5 ages de plantation. Jean-Claude considère que cela apporte aux vins un caractère plus humain et plus complet. Si la taille est adaptée à l'age et à la vigueur, la vendange est réalisée en une seule fois sans tenir compte de l'age des vignes.


Les sols noirs et pauvres en calcium apportent au Beaune "Les Prévolles" 2005 un caractère puissant et racé mais toujours construit sur la fraîcheur. Le 2003 est quant à lui atypique au point de l'imaginer originaire des Côtes du Rhône.


Beaune Premier Cru "Les Reversées" 2005, séveux avec une trame dense et avec une finale sensuelle, plus tactile et avec une acidité un peu moins mûre dans le millésime 2004 mais toujours aussi sensuel.


Beaune Premier Cru "Les Bressandes" 2005 issu de sols riches en argiles, 14 ° obtenus naturellement car le raisin tient bien sur cette parcelle exposée plein Est. Le vin est puissant, marqué par des notes de mures et de cerise avec une profondeur quasi mystique et comme toujours une finale saline.


Exceptionnellement en 2005 il a été récolté une sélection de vieilles vignes issues de ce climat. Elle s'exprime avec encore plus de noblesse et d'austérité en affirmant une dimension supplémentaire et en exacerbant le minéral du terroir. Beaucoup de sagesse dans ce vin intemporel qui va couronner cette magnifique dégustation.


Inutile de préciser qu'à aucun moment de la dégustation nous n'avons entendu parler du célèbre "élevage qui va s'intégrer" ou du "boisé qui va se fondre" des vins à la mode. Les vins de Jean-Claude RATEAU sont comme leur auteur, ils possèdent la sincérité, la vérité, l'éclat et une telle évidence qu'ils se passent fort bien de tous les artifices. Avec des tarifs situés entre 6,50 € et 22 €, ils représentent une excellente opportunité compte tenu de leur niveau qualitatif.



Domaine Jean-Claude RATEAU
26 route de BOUZE
21200 BEAUNE
03 80 22 46 16
www.jc-rateau.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Oenophil - dans Domaines
commenter cet article

commentaires

odovin 18/03/2008 16:41

Je n'ai plus goûté les vins de Rateau depuis qq années. J'en garde le souvenir de vins manquant de définition et de précision.
Ton commentaire m'incite à regoûter des millésimes récents et à réviser mon jugement.
Bel article.
Cordialement