Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2008 1 07 /04 /avril /2008 10:41
Ammerschwihr le 20 mars 2008


Etienne SIMONIS




Dans quelques mois arriverons sur le marché les premiers Grand Cru Kaefferkopf. En effet après de nombreux rebondissements le lieu-dit non classé le plus connu d'Alsace accède enfin à l'appellation Alsace Grand Cru. Trois cépages seront éligibles, Gewurztraminer, Riesling et Pinot Gris ainsi qu'un assemblage constitué de 2 cépages obligatoires : Gewurztraminer (60 à 80%) et Riesling (10 à40%) et deux cépages facultatifs : Pinot gris (maximum 30%) et Muscat (maximum 10%).


Pour les vignerons d'Ammerschwihr les règles de production seront plus strictes et le rendement limité à 60 Hl/Ha au lieu des 80 Hl/Ha de l'AOC Alsace. Si certains ont pu s'indigner de voir baisser leur production, ce n'est pas le cas d'Etienne SIMONIS qui depuis longtemps travaille avec des rendements inférieurs à 60 Hl/Ha et pas seulement sur les Grands Crus.


Etienne a repris le Domaine familial en 1996 et en 10 ans il a affirmé un style très personnel qui mérite que l'on s'y attarde. Avec sa compagne et l'aide de son père, il conduit depuis quelques temps ses 7 hectares de vignes en bio/biodynamie et va s'engager cette année dans une procédure de certification.


Les vendanges sont bien entendu manuelles, les pressurages pneumatiques et très longs (de 7 à 9 heures), pas de levurage ni de collage et évidement un minimum de SO2.


Trois beaux terroirs : le Vogelgarten, marno-calcaro-gréseux de Sigolsheim, le Grand Cru Marckrain, marno-calcaire de Bennwihr et le Grand Cru Kaefferkopf, majoritairement granitique, d'Ammerschwihr mais à la géologie finalement plus complexe qu'il ne parait.


Les vins sont travaillés dans un style qui allie la puissance, l'élégance et la finesse et impose parfois quelques années de garde pour obtenir une expression plus aboutie. Les 2005 se goûtent aujourd'hui parfaitement bien.

 



Sans vouloir commenter l'ensemble de la gamme, je m'attarde sur les vins qui ont le plus retenu mon attention. Et ils sont nombreux comme ce Muscat 2007 encore sur fût et qui, lorsque sa fermentation sera terminée devrait par son croquant et sa droiture réconcilier, ce qui est mon cas, les adeptes de l'Ottonel avec le Muscat d'Alsace.


Riesling Cuvée Réservée 2007 (le 2006 est à 6,50 € au tarif) parfaitement sec avec une belle trame aromatique qui évoque les fruits exotiques et une amplitude rassurante. Riesling GC Kaefferkopf 2007 encore brouillon et fermentaire, lui aussi est toujours en cuve, mais dont la tonicité et la finale parfaitement saline laissent deviner un beau potentiel.


A ne pas rater, le "simple" Pinot Gris 2005 qui va être mis en vente sous peu à 6,20 €.et qui possède véritablement le caractère d'un vin de terroir par sa complexité et sa puissance sans céder à la facilité variétale. Plus élégant avec ses arômes de fruits à chair jaune le Pinot Gris Cuvée Réservée 2005 (encore disponible à 8 €) lui aussi sans aucun caractère variétal mais avec un supplément de fond.


Mais c'est le Gewurztraminer qui offre à Etienne l'occasion d'exprimer tout son savoir faire et révéler la personnalité et la variété de ses terroirs.


Fringant Gewurztraminer GC Kaefferkopf 2007 à la bouche aérienne marquée par les agrumes et accompagnée par une fraîcheur toute granitique qui signe le vin. La finale est soulignée d'une fine amertume de gentiane qui apporte une touche supplémentaire de vivacité qui allège encore le vin. Dans le millésime précédent (10 €), on retrouve l'expression de la fraîcheur et la légèreté des arômes délicats de pêche et d'abricot.

 

 

Puissant et rude Gewurztraminer Vogelgarten 2007 (9,50 € le 2005), un marno-calcaire qui ne renie pas ses origines et sur tous les millésimes décline sa puissance débridée.

 

Plus policé et plus profond, le Gewurztraminer GC Marckrain, lui aussi marno-calcaire, mais avec une expression plus retenue, plus contenue même si la puissance reste de mise. Les millésimes 2005 (14 €), 2006 (12,40 €) et 2007 possèdent cette même structure, ce même fonctionnement et cette belle finale réglissée.

 

Le Gewurztraminer Cuvée Armand est issu du Kaefferkopf mais d'une parcelle à dominante calcaire située en bas de la pente récemment acquise. On note à chaque nouveau millésime une nette progression dans l'expression du vin qui se précise grâce au travail du sol. Le 2007 marque une nouvelle étape dans la définition de l'aromatique fruitée et surtout de l'acidité fine, précise et parfaitement marquée. Un vin sans aucune lourdeur et pourvu lui aussi de beaucoup de tonicité.

 

Les vendanges tardives ne sont pas en reste comme en atteste le superbe liquoreux Quintessence de Sylvaner 2005 (14,40€), à l'olfaction précise avec son botrytis délicat et sa bouche droite, tendue et fraîche, un Sylvaner à rendre jaloux Albert SELTZ.


Vous l'aurez compris, j'ai été séduit par les vins sérieux et prometteurs de ce jeune vigneron fort sympathique. Ses Gewurztraminer valent à eux seuls la peine de faire un saut à Ammerschwihr car ils possèdent une fraîcheur et une digestibilité relativement rare sur ce cépage.


Domaine René et Etienne SIMONIS
2 rue des Moulins
68770 AMMERSCHWIHR
03 89 47 30 79
rene.etienne.simonis@gmail.com

 



Partager cet article

Repost 0
Published by Oenophil - dans Domaines
commenter cet article

commentaires