Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 août 2007 1 13 /08 /août /2007 07:56
Saint-Romain, le 10 août 2007

Thierry GUYOT, la Bourgogne comme je l'aime.


T-Guyot-copie-1.jpg

Depuis la lecture de l'excellent livre de Jean-Claude Ray intitulé "Vignerons Rebelles", je souhaitais rencontrer Thierry GUYOT, ce vigneron qui compte parmi les pionniers de la biodynamie en Bourgogne. J'avais déjà approché ses vins au cours de quelques dégustations et apprécié tout particulièrement le style aérien aux antipodes de ce que la Bourgogne "moderne" propose aujourd'hui.


Sur la route du retour de mes vacances, je fais une pause à Saint-Romain, un des plus beaux paysages de la Bourgogne viticole avec ses falaises qui surplombent le village. Le temps n'est pas fameux mais l'accueil de Thierry est chaleureux et on se sent tout de suite à l'aise dans la petite cave d'élevage.


Thierry a cessé son activité après le millésime 2004, ses vignes ont été reprises par un membre de sa famille et aujourd'hui il termine la vente de son dernier millésime. Au regard de la qualité et des tarifs affichés, les vins qu'il propose encore, mais il faut maintenant se presser, représentent une formidable occasion de remplir sa cave de beaux Bourgognes construits pour la garde, tant en rouge qu'en blanc.


Nous commençons la dégustation par quatre vins blancs :


Le Bourgogne 2004 possède un joli nez aux accents exotiques de mangue et de fruit de la passion et une bouche large et pure. La fraîcheur domine et le vin est véritablement envoûtant. Malheureusement il n'est plus disponible, aussi j'invite ceux qui voudront le découvrir à se rendre au "Bistrot des Saveurs" à Obernai où Thierry Schwartz, en oenophile averti, a fait quelques réserves.


Dans un tout autre registre, le Côte Chalonnaise 2002 (6,80 €) montre un profil plus minéral avec toujours cette franchise réjouissante. 


Le Saint-Romain 2004 (13,70 €) est issu de vieilles vignes de 70 ans et d'un rendement particulièrement faible. Exemplaire de ce que la minéralité est au vin tant à l'olfaction qu'en bouche. Puissant et fumé avec un gras qui tapisse bien la bouche. 


Avec le Puligny-Montrachet 2004 (25,10 €), on revient vers une aromatique plus fruitée dans sa phase actuelle. Le nez est complexe avec ses senteurs miellées et ses notes d'orange et de mandarine, tout en retenue et sans exubérance vulgaire. La bouche est précise, dotée d'un beau grain et d'une salinité sensuelle qui porte le vin. Thierry conseille de le consommer dans les 5 ans ou bien après une dizaine d'années, car cette cuvée a pour habitude de se refermer avant d'offrir son meilleur.


Suivent trois vins rouges


Le Bourgogne 2004 (6,90 €), issu de bas de coteaux, est d'une fraîcheur exemplaire. Un nez mêlant des arômes d'orange et de fumé, une bouche large et franche. Une simplicité évidente et beaucoup de gourmandise.


Sauvage et puissant Saint-Romain 2004 (12,00€), un vin de cailloux structuré et tendu avec de belles notes fruitées.


Plus austère et retenu à l'olfaction, le Beaune Les Bons Feuvres 2004 (12,20 €) possède une bouche élégante avec des tannins d'une extrême finesse. Pas de surextraction, rien de forcé et une persistance éblouissante.


L'ensemble de la gamme est remarquable et ce n'est pas un hasard si des sommeliers de renom ont sélectionné ses vins. Ici, pas de boisé envahissant, ni d'extractions poussées, qui tendent à vouloir faire passer du Pinot Noir pour du Mourvèdre, on reste dans le domaine de l'élégance et du raffinement. 


J'ai cru comprendre que Thierry n'avait pas abandonné l'envie de faire du vin et j'espère vivement le voir au plus vite se lancer dans un nouveau projet sur lequel il reste encore discret. Il serait dommage qu'il ne nous fasse pas profiter à nouveau, avec simplicité et chaleur, de sa passion et de son savoir-faire.


Guyot Thierry

Rue Pierre Ronde
21190 SAINT ROMAIN
03 80 21 27 52

  

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe - dans Domaines
commenter cet article

commentaires

LaurentVinature 28/08/2007 00:14

Salut Phil,

j'avais rencontré Thierry "je résiste à tout sauf à la tentation" Guyot il y a quelques années, et ce fut un grand moment. Dernièrement, la délicatesse de son St Romain 2002 a époustouflé toute l'assemblée et pourtant la concurrence était rude. Je souhaite de tout coeur qu'il puisse encore nous gâter de son talent!

@+

Laurent