Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 07:51

 

Irreductible.jpg

 

 

Mittelbergheim, Capitale du Sylvaner, ouvrira ses caves dimanche 3 avril. De nombreuses animations, expositions sont prévues tout au long de la journée.

 

La photo ci-dessus n'est malheuresement pas de moi, mais de Frantisek ZVARDON.

 

Repost 0
Published by Oenophil - dans Chroniques
commenter cet article
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 18:20

 

 

I--Ghibellino-1.jpg

 

I' Ghibellino c'est le café, épicerie, tabac, journaux, charcuterie de Mercatale. On y trouve les habitués, des "people" qui viennent y prendre un excellent café ou bien acherter la charcuterie servie par Sergio le maître des lieux.

 

I--Ghibellino-2.jpg

 

 

 

I--Ghibellino-3.jpg

Repost 0
Published by Oenophil - dans Chroniques
commenter cet article
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 18:27

 

Lucas-Antoine-2011-reduite.jpg

 

 

Des portes ouvertes qui auront lieu en deux temps. Le samedi 26 et le dimanche 27 mars de 10 heures à 19 heures, Marc et Antoine KREYDENWEISS présenteront leurs vins d'Alsace et de la vallée du Rhône. Visite de cave, dégustation d'anciens millésimes, tarte flambée, exposition des oeuvres originales qui ont été choisies depuis 1984  pour illuster les étiquettes du Domaine.

 

La journée du lundi sera réservée aux professionnels et aux amateurs qui demanderont gentiment. Lucas Rieffel se joindra à Antoine pour présenter ses vins. Bertrand Habsiger fera déguster les dernières cuvées de la Fattoria di Caspri.

 

Ambiance garantie.

 

Domaine Marc Kreydenweiss

12 rue Deharbe

67140 ANDLAU

03 88 08 95 83

Repost 0
Published by Oenophil - dans Chroniques
commenter cet article
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 18:08

 

Alfredo-1.jpg

 

Alfredo BIGI est le cordonnier de Bucine, tout près de Mercatale. Assis au ras du sol sur un tabouret hors d'age, il façonne le cuir au milieu d'un incroyable capharnaüm où lui seul arrive à s'y retrouver.

 

Alfredo-3.jpg

 

 

Alfredo-4.jpg

 

 

Alfredo-5.jpg

 

Repost 0
Published by Oenophil - dans Chroniques
commenter cet article
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 13:54

 

Claude-COURTOIS.jpg

 

 

Après avoir goûté la cave, nous avons partagé le repas sur les coquelicots géants de la toile cirée. Claude a beaucoup parlé, de la vie, de révolte et aussi du vin.

 

Son fils Etienne qui vient de reprendre 4 hectares du Domaine familial nous a ensuite conduit dans les vignes en compagnie de ses chiens. D’une incroyable maturité malgré son très jeune âge, il a hérité du génie paternel et produit des vins purs et lumineux.

 

 

Claude Courtois
"Les cailloux du Paradis"
41230 Soings en Sologne

 

Repost 0
Published by Oenophil - dans Chroniques
commenter cet article
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 18:54

 

Sam1.jpg

Sam

 

 

Sam2.jpg

Griffage

 

 

 

Sam4.jpg

Butage

 

 

Sam6.jpg

 

Repost 0
Published by Oenophil - dans Chroniques
commenter cet article
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 18:25

 

Joe-the-Boss.jpg

 

 

Joe the Boss s'appelle Yann, il est  graphiste et fait des sites Internet. Sa dernière réalisation tout juste mise en ligne est le site du Domaine RIETSCH.

 

Pour avoir eu l'occasion de travailler avec ce jeune homme plein de talent, j'ai plaisir à souligner son sens artistique et sa véritable sensibilité pour le monde du vin.

 

 Joe The Boss


 

 

 

 

Repost 0
Published by Oenophil - dans Chroniques
commenter cet article
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 18:24

 

Brandluft-2005.jpg

 

 

Celui là je l'ai connu tout petit puisque je l'ai vendangé pendant ce splendide mois d'octobre 2005. Ensuite je l'ai vu naître, fermenter lentement, très lentement pendant 18 mois. C'est je pense, le premier essai d'élevage long mené par Jean-Pierre RIETSCH. Autant que je m'en souvienne, ce vin a toujours possédé un caractère singulier, plus marqué par les épices que par le fruit.

 

Avant la mise, ce Riesling a été filtré et légèrement sulfité. Je me souviens à l'époque avoir regretté cette filtration qui avait retiré du gras et de la densité. Près de 4 ans après la mise, le vin présente une légère réduction qui nécessite un carafage de quelques heures pour s'effacer. Le profil aromatique est toujours marqué par des notes d'épices et de poivre blanc. Techniquement sec, le vin a retrouvé du gras, la bouche regorge de fruit et d'épices.

 

Un Riesling atypique idéal à table.

 

Repost 0
Published by Oenophil - dans Chroniques
commenter cet article
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 16:30

 

Italie 1

 

 

Une soirée passée autour de vins italiens avec quelques déceptions causées par des vins trop "techniques" ou trop boisés mais aussi trois belles bouteilles qui ont apporté beaucoup de plaisir.

 

Barbaresco Rio Sordo 2005 Azienda Agricola Cascina delle Rose : Un pur Nebbiolo issu de ce petit domaine situé au Sud de Turin. Bouche dense et tendue par une structure tannique dotée d'un grain très fin. Le vin bien que puissant possède beaucoup de fraîcheur qui s'exprime en fin de bouche par des notes mentholées. J'aime beaucoup ce style de vin pour sa rusticité et sa franchise. www.cascinadellerose.it

 

Rosso di Caspri 2008 Fattoria di Caspri : Pur Sangiovese issu d'une cuvaison en vendange entière. Très légère réduction à l'ouverture qui s'efface à l'aération pour laisser la place à une olfaction précise qui s'exprime par un fruité joyeux. Bouche puissante, rustique avec des tannins polis et une agréable astringence. Simplement lumineux.

www.fattoriadicaspri.com

 

La Querciola 2003 Massa Vecchia : Un très grand vin qui fait l'unanimité à chaque fois qu'on le rencontre. Tension, salinité, fond et fonctionnement en bouche exceptionnel. Pas facile à trouver compte tenu de la faible production, mais un vin qui se situe au summum des vins natures. www.massa-vecchia.com

 

Repost 0
Published by Oenophil - dans Dégustations
commenter cet article
2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 09:00

 

Scharrach-2.jpg

 

Sur ces 2 cartes postales qui datent du début du 20ème siècle, on constate que le sommet du Mont Scharrach était alors occupé par un hôtel-restaurant dont le propriétaire, originaire de Scharrachbergheim, se prénommait BARTHEL.

 

Construit en 1907 l'établissement aurait été détruit en 1914 par un incendie et jamais reconstruit.

 

Scharrach-1.jpg

 

Ces images prises du versant Sud, occupé par l'actuel Grand Cru Engelberg, montrent la conduite de la  vigne en échalas et la présence d'une parcelle située au dessus du chemin du haut, dans une zone qui n'est plus exploitée actuellement.

 

En 1957, Théo BERST, architecte, dessina les plans des Institutions Européennes qui devaient prendre place sur ce même lieu. Le projet n'a jamais abouti.

 

Repost 0
Published by Oenophil - dans Chroniques
commenter cet article