Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 octobre 2008 2 21 /10 /octobre /2008 22:00
Eguisheim, le 19 octobre 2008


Vendanges Tardives dans l'Altengarten avec
Hubert HAUSHERR




Dernière journée de vendanges, en famille avec les amis et le chien Roxy, dans l'Altengarten. Cette parcelle de Gewurztraminer est située juste en dessous du Grand Cru Eichberg sur la commune d'Eguisheim. Hubert la réserve généralement aux vendanges tardives.


Après un très léger foulage, les raisins sont pressurés "à l'ancienne" dans un pressoir vertical . Le jus coule à plus de 17° ce qui permet de revendiquer la mention vendange tardive.


Une journée très physique pour Hubert avec pour récompense un Baeckahofa préparé par Heidi, qui sera partagé dans la bonne humeur par l'équipe de vendangeurs.





Proche de Colmar, le Domaine dispose de chambres d'hôtes, qui constituent un excellent point de départ pour découvrir le Sud de l'Alsace.

Hubert et Heidi HAUSHERR
6 b, rue Pasteur
68420 EGUISHEIM
www.vinhausherr.fr

Repost 0
Published by Oenophil - dans Vidéos
commenter cet article
17 octobre 2008 5 17 /10 /octobre /2008 06:35
Hunawihr, le 16 octobre 2008


Autour d'Hunawihr


Au coin du Clos Sainte Thune

Une journée pluvieuse pendant laquelle les vendanges se sont interrompues. Entre les averses un bref instant où le soleil apparaît sur Hunawihr.


Vue sur la plaine

Demain le retour du beau temps est annoncé.


Hunawihr

Repost 0
Published by Oenophil - dans Chroniques
commenter cet article
15 octobre 2008 3 15 /10 /octobre /2008 20:29

Dimanche 12 octobre 2008


Autour de l'Altenberg de Wolxheim


Altenberg de Wolxheim

Juste quelques images. Dimanche matin, le brouillard recouvre la plaine mais si l'on monte un tout petit peu on trouve le soleil.




La nuit a été froide et selon l'endroit où l'on se trouve il s'en faudrait de peu pour qu'il gèle.


Silberberg

Du Silberberg on aperçoit l'Engelberg dans la brume matinale.




Les jeunes veaux sont toujours aussi curieux.




Le papa est là qui surveille.


Repost 0
Published by Oenophil - dans Chroniques
commenter cet article
13 octobre 2008 1 13 /10 /octobre /2008 18:31
Samedi 11 octobre 2008


Vendanges 2008 (3)


Clos Rebberg

Lundi dernier l'équipe du Domaine KREYDENWEISS a vendangé les Pinot Gris du Clos Rebberg. Malheureusement les sangliers se sont largement servis avant les vendangeurs. Cette année les dégats de gibier sont très importants sur l'ensemble du vignoble.

Le lendemain ce sont les Riesling du Kastelberg qui ont été rentrès avec un potentiel de 13°.

Dans le Wiebelsberg, Lucas RIEFFEL a également vendangé ses Riesling avec une maturité identique.

Dans la Couronne d'Or, toujours pas de précipitation. Ce samedi les SCHMITT coupaient les Muscat Ottonel du Glinzberg.


Vendanges au Domaine SCHMITT


Toute petite récolte dans ce cépage, toujours en raison de la coulure pendant la fleur. Par contre la qualité sanitaire est parfaite et les raisins croquants.


Patrick MEYER à Notalten a lui aussi vendangé son Muscat, son Sylvaner Zellberg, ses Auxerrois et les Pinot Noir. Les Riesling seront récoltés dans la semaine, tout du moins le "petit" Riesling et le Grittermate. Olivier a fait de très belles photos des vignes de Patrick que je vous invite à regarder : Odovin




Repost 0
Published by Oenophil - dans Chroniques
commenter cet article
4 octobre 2008 6 04 /10 /octobre /2008 19:29
Westhoffen, le 4 octobre 2008


Vendanges 2008 (2)




Depuis lundi peu de choses ont bougé. Monsieur LOEW Père s'occupe des rosiers et Etienne n'a encore rien rentré dans sa cave flambante neuve. Idem pour les SCHMITT qui en ont profité pour mettre en ligne leur site Internet. A Dahlenheim, Jean-Marie BECHTOLD n'a rien coupé, pas plus que Jean-Jacques MULLER à Traenheim ni Marc ANSTOTZ à Balbronn.

Tous attendent la semaine prochaine. Le temps froid et venté fait que les averses n'affectent en rien l'état sanitaire parfait de la quasi totalité des cépages. Il y a bien longtemps que les vendanges n'avaient pas commencé aussi tard. Le Riesling mûrit lentement et c'est plutôt une bonne chose pour la qualité de la vendange.


Repost 0
Published by Oenophil - dans Chroniques
commenter cet article
1 octobre 2008 3 01 /10 /octobre /2008 21:09
Strasbourg, le 29 septembre 2008


Vendanges 2008 (1)


Sylvaner de Wolxheim


Et c'est parti, sans précipitation toutefois puisque malgré le beau temps de ces deux dernières semaines il n'y a pas encore une explosion des maturités.




Ce lundi matin, Bruno SCHLOEGEL du Domaine LISSNER à Wolxheim, rentre ses Sylvaner situés au pied de l'Altenberg, aux proches abords de la Chapelle. Pas de problème sanitaire, mais Bruno est du genre perfectionniste alors il enlève la moindre baie douteuse. Dans l'après midi, il récoltera ses Muscat d'Alsace situés sur la crête bien ventilée qui fait face au Grand Cru.


Pierre RIETSCH


A Mittelbergheim, Pierre RIETSCH coupe ses Muscat Ottonel. La parcelle située sur le Zotzenberg ne peut plus revendiquer son origine en Grand Cru depuis que le Sylvaner a pris sa place. Minuscule parcelle, rendements ridicules en raison de la coulure.


Muscat Ottonel

Jean-Pierre prend les choses du bon côté, ce sera l'occasion d'une cuvée qu'il souhaite interpréter dans un style très personnel.


Lucas RIEFFEL

Dans le lieu dit Hagel, Lucas RIEFFEL fait des prélèvements de maturité dans ses Pinot Gris.




L'après-midi, il vendange sa parcelle de Pinot Noir plantée sur le Rotland, la partie la plus ferrugineuse du Zotzenberg. Les vignes sont jeunes et encore impétueuses, alors il faut trier. La cuvaison va s'éffectuer en vendange entière pendant quelques semaines. A suivre...

Repost 0
Published by Oenophil - dans Chroniques
commenter cet article
28 septembre 2008 7 28 /09 /septembre /2008 19:43
Strasbourg, le 28 septembre 2008.


Demain ça commence vraiment...


Riesling du Sussenberg


Bien que le ban des vendanges soit ouvert depuis jeudi dernier, les vignerons alsaciens ne se sont pas précipités. Le beau temps frais, ensoleillé avec du vent du Nord des deux dernières semaines a chassé les craintes. Depuis ce week-end, les températures sont remontées et les maturité ont bien progressé.


Demain les vendangeurs vont s'activer dans les parcelles, les tracteurs vont sillonner les chemins viticoles avec leurs chargements de botiches ou de cagettes. S'il est encore trot tôt pour penser au Riesling et au Gewurztraminer, les premiers Pinot couleront des pressoirs dans la soirée.




Du côté de Traenheim, les Sylvaner du Domaine Charles MULLER se dorent au soleil. J'ignore si Jean-Jacques renouvellera dans ce millésime l'expérience réussie en 2007 : un Sylvaner récolté en surmaturité et vinifié sec. Ce N° 15 vient tout juste d'être mis en bouteille, son corps est puissant et sa structure impressionne. Si aujourd'hui la finale est encore un peu chaleureuse, la présence minérale laisse envisager une très belle bouteille dans quelques années.


Repost 0
Published by Oenophil - dans Chroniques
commenter cet article
22 septembre 2008 1 22 /09 /septembre /2008 21:34
Strasbourg, le 17 septembre


Les Saisons d'Alsace : Les Couleurs du Vin d'Alsace




Le dernier numéro de la revue trimestrielle "Les Saisons d"Alsace" est consacré au vin.


Didier BONNET y propose une exploration oenophilique avec de très beaux textes illustrés par de lumineuses photos de Frantisek ZVARDON.


Pour mon plus grand plaisir on y retrouve en pleine page les portraits de Bruno SCHUELLER et de Patrick MEYER.


L'aspect historique n'est pas oublié et les excellents articles signés par Georges Bischoff et Claude Muller sont admirables de précision. Ce dernier donnera à compter du 23 septembre, au Palais Universitaire de Strasbourg, une série de cours sur l'histoire régionale et  sur le vin en Alsace, à ne pas manquer. Ces cours sont gratuits et ouverts à tout public.


Il faut également souligner la participation à cette publication de Michel LEGRIS, philosophe et caviste à Strasbourg sous  l'enseigne Le Vinophile, qui reste une adresse incontournable pour tous les amateurs de vins.



Repost 0
Published by Oenophil - dans Chroniques
commenter cet article
16 septembre 2008 2 16 /09 /septembre /2008 15:30
Nothalten, le 9 septembre 2008.


Domaine Julien MEYER : Vini-Lok




Pour la troisième année consécutive, Patrick Meyer utilise le bouchage verre Vini-Lok pour une grande partie de ses mises. Après une double filtration légère (sur kieselguhr puis sur cartouche propylène tissé à 1,2 micron maximun) et un sulfitage (à 2 g pour les blancs), les Riesling Zellberg, Grittermate et Muenchberg sont mis en bouteille et obturés par des bouchons en verre protégés par des capsules.




C'est avec une boucheuse louée 150 € par jour à la Coopérative Agricole de Dambach-la-Ville que s'éffectue l'opération. Le prix de revient (hors location) est de 0,68 € pour une bouteille brune, le bouchon et la capsule . Il reste très compétitif par rapport à un système classique.


Filtration kieselguhr

Il faut saluer cette initiative de la Coopérative de Dambach qui en se dotant de ce matériel a permis , depuis le mois d'avril, à une douzaine de vignerons de mettre en bouteille plus de 200.000 flacons obturés avec ce système technique de bouchage qui donne pleine satisfaction aux consommateurs comme aux producteurs.


Repost 0
Published by Oenophil - dans Vidéos
commenter cet article
15 septembre 2008 1 15 /09 /septembre /2008 06:00
Gradoli, le 14 septembre 2008


Azienda Agricola Le Coste Di Gian Marco ANTONUZI


Clémentine


Je reçois des nouvelles de Clémentine et de Gian Marco qui viennent de mettre en bouteille les 2 premiers vins du millésime 2007 : ROSSO et ALEA JACTA EST. Je vous livre leur commentaire.

 


Hiver doux, printemps chaud et sec, été caniculaire : 2007 est une année particulière et peu productive. Heureusement quelques pluies avant vendanges ont permis d’atteindre la maturité parfaite, tout de même marquée par la chaleur. Ces conditions climatiques ont donné aux vins, en particuliers à ceux que nous vous présentons aujourd’hui, la capacité à être déjà prets à boire, gouleyants mais avec une belle structure et une richesse en alcool supérieure aux années précédentes.

 

 

ROSSO est majoritairement issu du cépage Greghetto, à ne pas confondre avec le Grechetto blanc de la région d’Orvieto, ancienne variété locale, proche parent du Sangiovese. D’autres variétés autochtones rentrent dans l’assemblage (à peine 5%), ce sont celles qui sont complantées dans les vieilles vignes (moyenne 50 ans) : ciliegiolo, vaiano, colorino, cannaiolo. Tous les vignobles sont cultivés sans pesticides, desherbants ou engrais chimiques ni traitements phytosanitaires chimiques de synthèse. La vendange est manuelle et s’est déroulée fin septembre-début octobre.  Le raisin est vinifié sans technique particulière de cave et sans ajout de produits oenologiques : la fermentation est spontanée grâce aux levures indigènes, sans anhydride sulfureux et se déroule en foudres de chene slovène. La macération a duré environ trois semaines. Le vin a été élevé près d’un an dans les mêmes foudres jusqu’à sa mise en bouteille, sans filtration ni clarification et sans ajout de SO2



Gian Marco

L’ALEA JACTA EST est un rouge aromatique et sec issu de l’Aleatico, cépage rouge de la grande famille des muscats. Ce cépage est traditionnellement vinifié après le passerillage des raisins mûrs desquels on tire un vin naturellement doux. En 2005, nous avons essayé de le vinifier comme un rouge sec, sans passerillage, ainsi est né le premier ALEA JACTA EST (qui signifie le sort en est jeté), baptisé ainsi autant pour la ressemblance avec le nom du cépage que pour le sens même de cette célèbre phrase prononcée par Jules César traversant le Rubicon.


En effet, pour le faire nous nous sommes laissés guider par la nature et par l’intuition. Le sort en fut jeté et le résultat plut beaucoup, à nous-mêmes comme à nos amis et clients. Ainsi avons-nous réitéré en 2007. Les raisins proviennent de nos vieilles vignes et ont été vinifiés de deux façons différentes : une partie en macération carbonique (raisins entiers, saturation de la cuve en CO2 un mois entier) suivie d’une dizaine de jours de pigeage quotidien, l’autre partie en macération traditionnelle d’environ trois semaines des raisins éraflés.


Dans les deux cas, et comme pour tous nos vins, nous n’utilisons ni techniques de cave ni produit oenologique : la fermentation est spontanée grâce aux levures indigènes et sans ajout de SO2. Les deux cuvées d’aleatico sec ont commencé leur élevage séparément jusqu’à atteindre un point de rencontre au niveau gustatif qui a déterminé l’assemblage en demi-muid. Le vin a été mis en bouteille fin août après un très léger collage au blanc d’oeuf et sans ajout de SO2.


Clémentine et Gian Marco seront de passage en Alsace en fin d'année. J'ai hâte de pouvoir goûter leurs vins qui m'avaient beaucoup plu en janvier lorsque je les avais découverts pour la première fois. Il seront également présents au salon Vini di vignaioli à  Fornovo di Taro, province de Parme, les 2 et 3 novembre prochain. www.vinidivignaioli.com


Si vous passez dans la région du Lazio, n'hésitez pas à leurs rendre visite, ils parlent tous les 2 parfaitement français, ce qui n'est pas surprenant pour Clémentine dont c'est la langue natale.


Azienda Agricola Le  Coste Di Gian Marco ANTONUZI
VIA PIAVE 7
01010 GRADOLI
ITALIA
TEL/FAX : 0039 0761456685
EMAIL :
lecostedigradoli@hotmail.com

 

Repost 0
Published by Oenophil - dans Chroniques
commenter cet article