Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 09:34

 

Romain-Fritsch.jpg

Romain FRITSCH

 

Ça bouge dans la Steinklotz !

 

Rencontré lors de la Foire aux Vins de Molsheim le 1er mai dernier, Romain FRITSCH m'informe du souhait du Syndicat du Grand Cru de Marlenheim d'orienter dans l'avenir la production de ce terroir vers deux expressions qui seraient d'une part un vin rouge à base de Pinot Noir, éventuellement assemblé à raison de 15% maximum d'autres cépages et d'autre part d'un vin blanc sec à base de Riesling également assemblé à la même hauteur d'autres cépages blancs.

 

En ce qui concerne l'expression Grand Cru en rouge, des essais ont été menés en faisant macérer 15% de raisins de Gewurztraminer avec les raisins de Pinot Noir avant pressurage. Le résultat est fort intéressant puisque que l'apport du Gewurztraminer ne marque pas aromatiquement  le vin mais amène un profil épicé très élégant. Romain aimerait faire également des essais d'assemblages avec d'autres cépages rouges dans la tradition du cru qui historiquement pratiquait ainsi.

 

Bien entendu il faudra que l'INAO accepte de déroger à la règle qui veut que seuls les cépages nobles soient éligibles à l'Appellation d'Origine Contrôlée Grand Cru, mais il est plaisant de constater que cette nouvelle approche basée sur le terroir sans référence au cépage, dont Jean-Michel DEISS est l'instigateur, fasse des émules. Cela participerait sans doute à la lisibilité de l'Alsace et surtout à simplifier l'offre pour le consommateur.

 

A suivre...

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Oenophil - dans Chroniques
commenter cet article

commentaires

EricL 09/06/2010 18:44


Voilà qui fait plaisir à lire !!!

En tant que consommateur et amoureux d'un vin d'Alsace de qualité supérieure, lisible et valorisant, je ne peux qu'applaudir !

Les proportions annoncées de 15% ne sont pas si éloignées de ce qui est déjà autorisé, n'est ce pas ? une fois de plus, on prend le problème à l'envers : le cépage doit être au service du terroir
et non l'inverse : si le PN se plait sur un terroir, eh bien faisons du PN fut-ce en Grand Cru, déjà que peu de terroirs plaisent vraiment à ce cépage et déjà que nous ne disposons pas de premiers
crus.

Eric