Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 21:45

 

Jean-Michel-DEISS.jpg

 

 

Il y a quinze jours, à l'occasion des  Portes Ouvertes du Domaine, Jean-Michel DEISS présentait son millésime 2008. Même si vous savez tout le bien que je pense de ce millésime, je n'hésite pas une fois de plus à me répéter : Nous tenons là un vrai grand millésime qui dans les mains expertes de Jean-Michel et de son fils Mathieu nous offre l'occasion de goûter de très grands vins.

 

En points d'orgue de cette dégustation, si je ne m'en tiens qu'à 3 vins, je citerais sans hésiter Mambourg 2008 que je qualifierais d'exceptionnel par la précision, la richesse et la complexité de son expression chaleureuse et saline à la fois.

 

Engelgarten 2008 et Schoffweg 2008 m'ont également particulièrement impréssionné.

 

Le premier pour la  la joie que procure son olfaction ainsi que pour la profondeur de son acidité. Un vin plein de rigueur de dépouillement et de sensualité.

 

Le second pour l'énergie qu'il restitue. Des notes fumées, une expression minérale, tactile, dense.

 

Jean-Michel a eu la bonne idée d'offrir à la dégustation 3 millésimes de chaque terroir en proposant pour la plupart d'entre eux 2008, 2007 et 2005.Il était ainsi intéressant de comparer un millésime froid à maturation lente (2008) avec un millésime plus chaud, plus gourmand et immédiat (2007) et surtout à une expression mûre marquée par un beau botrytis (2005).

 

Les accords proposés avec les Beurres BORDIER étaient en tous points remarquables.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Oenophil - dans Chroniques
commenter cet article

commentaires