Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 20:40



La semaine dernière ce sont principalement les Pinot Blanc et les Auxerrois destinés au Crémant qui ont été rentrés, pour les autres cépages pas de précipitation. Les premiers Pinot Noir sont en cuvaison comme chez Lucas Rieffel et chez Jean-Marie Bechtold qui ont fait le choix d'inclure un pourcentage respectif de 80 et 30% de vendange entière.

Les jus sont parfaits, précis avec de beaux arômes de framboise pour l'Obere Hund de Jean-Marie, les acidités semblent être au rendez vous mais nous n'en sommes qu'en tout début de fermentation.

Après un mois d'août chaud qui laissait craindre une chute des acidités, la fraîcheur des premières nuits de septembre a rassuré les vignerons. Cependant depuis quelques jours les températures diurnes et nocturnes redeviennent élevées avec en plus un air chargé d'humidité. En une semaine on constate surtout dans les Pinot Gris la présence de foyers de pourriture avec parfois de l'acétique. Il faudra donc être vigilant et peut être ne pas attendre trop pour rentrer les cépages les plus fragiles.

Du côté des Riesling pas de crainte actuellement. Cette semaine les choses devraient s'accélérer, Etienne Loew a en principe commencé mardi.


Partager cet article

Repost 0
Published by Oenophil - dans Chroniques
commenter cet article

commentaires

phil 31/07/2011 21:43


En effet encore plus proche.


réfractomètre 31/07/2011 15:52


et oui, il faut toujours être vigilant quand la date de vendange approche.


Phil 28/09/2009 20:47


Mieux vaut serrer les fesses et croiser les doigts ! :) Bon 2006 et 2007 étaient nettement plus arrosées en cette période !


EricL 23/09/2009 20:53


Intéressant : on trouve partout et depuis même AVANT les vendanges la même prudence, et systématiquement des bonnes raisons de "ne pas tarder" à vendanger : le synrome 2006 est encore extrêmement
viviace, et qui pourrait en blâmer ceux qui risquent de perdre une année de labeur en l'espace d'une journée et demi. N'importe qui ferait pareil.

Par contre c'est au consommateur de relativiser, et d'observer, en confortable spectateur, la naissance d'une maintenant très possible vendange digne des fameuses années en "9"...

Je serre les pouces et j'observe le ciel...