Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2009 1 25 /05 /mai /2009 06:00


Ce qui est certain, c'est qu'on ne le boit pas pour son étiquette le Pinot Noir Nature de Lucas.

Cuvaison de 3 semaines en vendange entière, élevage en barriques anciennes jusqu'à ces dernières semaines avant une mise en bouteille sans filtration ni soufre ajouté à aucun moment.

Du nature quoi, sans intrant, aucun.

Les détracteurs des vins natures n'y trouveront pas leur compte car malheureusement on ne note aucune trace de réduction foxée , ni volatile, ni déviation aromatique, ni sucres traînants (j'adore l'expression) à l'horizon.

Seulement un fruit gourmand, une tenue en bouche qui force le respect avec du fond, de la salinité et surtout une buvabilité qui défie toute concurrence. Un vin classé à l'indice 10 sur l'échelle Meyer de torchabilité.

Seulement 8 € la bouteille mais il faut faire vite car il n'y avait que 4 ou 5 barriques, je ne me souviens plus.

Ca permettra toujours d'attendre que le Pinot Noir Runz soit mis en bouteille juste avant les prochaines vendanges. On peut alors compter sur un vin plus ambitieux construit pour la garde. Et je ne vous parle pas des Pinot Noir du lieu dit Kreuzell qui sont encore jeunes mais surement très prometteurs, posez la question à Lucas ...

Partager cet article

Repost 0
Published by Oenophil - dans Chroniques
commenter cet article

commentaires

fil 28/05/2009 22:26

ça a l'air bombastic:

Laurent 25/05/2009 09:11

J'abonde totalement : buvabilité et plaisir au taquet.

Laurent