Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2008 3 12 /11 /novembre /2008 09:35
Andlau, le 5 novembre 2008


Domaine KREYDENWEISS : Millésime 2007


Antoine KREYDENWEISS


C'est son second millésime vinifié seul au Domaine, Antoine le fait découvrir à son équipe à laquelle je me suis joint. Les mises sont récentes et il nous fait remarquer qu'après cette opération, les profils aromatiques complexes développés pendant l'élevage se trouvent restreints avec certains arômes exacerbés alors que d'autres ont disparu. Pas d'inquiétude toutefois, il en est ainsi chaque année.


Plus précis aromatiquement que 2006, le millésime 2007 a été récolté à une parfaite maturité pour aboutir à des vins secs. Antoine en a profité pour reconsidérer sa méthode de sulfitage et réduire le dosage en SO2 de ses vins qui se situe cette année entre 40 et 50 de total pour environ 10 de libre.


Les mises ont été effectuées en septembre, seul le Wiebelsberg est toujours en foudre où il poursuit son élevage.


La gamme de vins reste toujours compacte et avec cette année une nouvelle cuvée baptisée "La Fontaine aux Enfants". Issue du lieu dit Gebreit, petit plateau granitique derrière le sommet du Kastelberg, cet assemblage de Pinot Blanc et d'Auxerrois est déjà très ouvert avec un fruité extraverti et entêtant de pêche et de mirabelle, sans lourdeur toutefois. La filtration très légère a laissé beaucoup de gras et d'ampleur à ce vin qui se place sur un tout autre registre que le traditionnel Kritt Pinot Blanc plus classique, plus droit et plus friand. Tous les deux sont parfaitement secs.


Andlau Riesling droit comme un I, tout est déjà en place, le vin est complet, tendu sans rien de variétal. La bouche est sèveuse, gourmande, dense, parfaitement juste.


Vendangé début novembre complètement sain, le Riesling du Clos Rebberg demandera pour sa part un peu plus de temps. Son acidité parfaitement mûre trace le vin et laisse une belle empreinte en bouche. Plus concentré que le 2005, ce vin possède une profondeur, une densité et une tenue qui s'appuie actuellement sur des notes d'abricots secs et de miel.


Zéro sucre et 12,7° d'alcool pour le Val D'Eléon, assemblage pour moitié de Pinot Gris et de Riesling. Cette cuvée demande souvent plusieurs années pour s'harmoniser, mais ce dernier millésime se goûte mieux en prime jeunesse. On y retrouve le fumé habituel, les notes camphrées et l'acidité un peu mordante qui se fondra bientôt dans la matière. Actuellement c'est le millésime 2005 qui est en vente au Domaine.


Emouvant Kastelberg Riesling à l'olfaction virile de sueur et de coquille d'huître, pas aguicheuse pour un sou, mais tellement envoûtante. La surprise vient de la structure en bouche, sphérique, ample avec des qualités éthériques qui illuminent le haut du palais et apportent une émotion et un plaisir rare. Le Kastelberg nous prend à contre-pied alors qu'on l'attendait vertical, il conserve toutefois sa salinité légendaire et son acidité précise et fondue. Syntaxe parfaite qu'il me tarde de voir évoluer.


Pinot Gris Lerchenberg plus en longueur qu'en amplitude, l'équilibre est sec avec les arômes typiques du cépage mais d'une extrême finesse. Ce vin qui a lentement fermenté jusqu'en septembre avant la mise, présente une vivacité remarquable.


Le Pinot Gris Rebberg, vendangé tard après les pluies de début novembre, en est au tout début de sa construction. Rien n'est encore en place, il sera à revoir tout comme le Pinot Gris Moenchberg qui ne sera pas en vente de sitôt. Pour ce dernier, le terroir efface totalement le cépage et les quelques 14° d'alcool passent inaperçus tellement la minéralité allège la matière.


J'ai toujours autant de plaisir à goûter les vins du Domaine car l'extrême sensibilité de l'approche des frères Kreydenweiss, tant dans la vigne que dans la cave, leur permet de produire des vins avec une vision qui ne s'arrête pas seulement à l'esthétique mais qui s'inscrit dans la délivrance d'un message plus profond.


Partager cet article

Repost 0
Published by Oenophil - dans Dégustations
commenter cet article

commentaires