Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 août 2008 7 17 /08 /août /2008 17:02
Turckheim, juillet 2008


Zind Humbrecht : Rolofaca




Alexandre GUTH, Responsable Vignobles du Domaine ZIND-HUMBRECHT, m'a fait parvenir quelques photos prises à l'occasion d'un travail au rolofaca tracté par un cheval.




De plus en plus utilisé dans le vignoble alsacien cet outil possède la particularité d'être peu onèreux, puisque généralement construit par ses utilisateurs qui adaptent la position des lames sur le lourd rouleau en fonction des couverts végétaux de leurs parcelles.




Destiné à maîtriser l'enherbement, le rolofaca agit en plaquant au sol les couverts végétaux  en pinçant les tiges des herbes afin de couper la montée de sève. Le paillis qui en résulte protège les sols de l'érosion et permet de conserver l'humidité favorable à une bonne décomposition de la matière organique.




Cette technique qui limite la repousse d'adventices, évite le recours à la faucheuse qui stimule la repousse de l'herbe consommatrice d'humidité et qui diminue la diversité botanique. L'outil qui est généralement tiré par un tracteur viticole est ce jour là tracté par un cheval. Cet exercice permet à l'animal de conserver une bonne condition physique et une habitude au travail pendant la période creuse entre les travaux de printemps et ceux d'automne.


Partager cet article

Repost 0
Published by Oenophil - dans Chroniques
commenter cet article

commentaires

Simond Gilbert 18/05/2014 21:46

Je suis laboureur(au cheval) prestataire de service en vigne en Bourgogne.Je serai interessé par le rolofaca pour le passer dans les patures envahies de boutons d'or, mais dans ce cas peut être
avec plus de largeur. Pourriez vous me dire si l'on peut trouver facilement cet outil et son prix?
En vous remerciant
Salutations cordiales
Gilbert Simond

Laurentl 18/08/2008 11:06

Merci, c'est fort intéressant comme démarche.

c'est peut-être bon pour la condition physique du cheval, par contre je parie que le conducteur doit se plaindre de son dos rapidement. A le voir, on n'a pas envie de le remplacer le temps de quelques rangés.

Laurent