Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2008 1 09 /06 /juin /2008 08:48
Andlau, le 22 juin 2008


Bourgogne blanc et Chateauneuf du Pape




La dégustation a été préparée par Antoine Kreydenweiss qui nous reçoit dans sa lumineuse et spacieuse salle de dégustation.


Mise en bouche

Andlau Riesling 2007 Kreydenweiss : Mis en bouteille il y a seulement 2 jours, le vin se montre vertical, parfaitement sec et bien structuré autour d'une acidité citronnée. Stabilisé avec très peu de SO2, il possède de l'ampleur et beaucoup de tenue en bouche.


Bourgogne blanc


Pernand Vergelesses Premier Cru Clos Berthet 2005 Dubreuil et Fontaine : Olfaction marquée par un fin boisé. La bouche est peu aromatique avec surtout des notes de caramel, de moka et de bois. Le vin manque de puissance et son acidité est limite mûre.


Pernand Vergelesses Premier Cru Sous Frétille 2006 Rapet : La bouche fruitée et dense possède un joli grain. Des notes de vanille et de boisé se fondent dans la finesse du Chardonnay. L'équilibre est assez réussi même si la finale se révèle légèrement chaleureuse.


Pouilly Vinzelles Les Quarts 2006 Domaine de la Soufrandière
: Une riche maturité, des notes épicées et une large structure qui ne manque pas de finesse ni de minéralité. Le travail réalisé dans les vignes apporte à ce vin de vraies notes de terroir. Fin de bouche agréable sur de jolis amers.


Corton Charlemagne Grand Cru 2001 Nudant
: Agréable olfaction accompagnée de notes de citron confit. Malheureusement la bouche est construite sur le bois et une puissance mal maîtrisée. La finale est brûlante et la fin de bouche aqueuse.


Meursault Premier Cru Perrières 1999 Pierre Morey
: Légère réduction qui disparaît à l'aération. On découvre ensuite une bouche superbe qui ne manque ni de gras ni de claquant. Le vin est très droit, la finale caillouteuse et saline fait saliver.


Puligny Montrachet Premier Cru Clavoillon 1994 Domaine Leflaive
: Bouchonnée


Puligny Montrachet Premier Cru Champ Canet 1992 Jean Marc Boilot
: Du menthol, de la gentiane, olfaction distinguée qui mêle de nombreux arômes. Très gros volume en bouche mais toujours avec de l'élégance et de belles amertumes en finale. Une très belle bouteille.


Intermède


Pinot Gris Clos Rebberg 2004 Domaine Kreydenweiss
: La robe est dense et ambrée, la bouche bien fondue, large et détendue avec des notes de mirabelle et de coing. Un beau grain, une acidité perçante et longue qui fait saliver. Un Pinot Gris qui n'a pas été sulfité à la mise et qui réjouit par son naturel.


 

Chateauneuf du Pape


Chateauneuf du Pape 2005 Clos du Mont Olivet
(15 €) : Le nez s'exprime par des notes de cerise et même de cerise à l'eau de vie. L'attaque est puissante, la bouche grossière et alcooleuse et le vin finit sur l'alcool et l'amertume.


Chateauneuf du Pape 2005 Domaine Font de Michelle
(21 €) : Une belle qualité de tannins et une certaine fraîcheur qui apporte un peu de nerf au vin. On reste tout de même dans le registre d'une grande puissance.


Chateauneuf du Pape Vieilles Vignes 2004 Domaine de Villeneuve
(27 €) : Des notes de cassis et une esthétique qualifiée de "nouveau monde" par certains, technologique par d'autres. La bouche est astringente, chaude et le fruité coupe court. De la puissance sans longueur.


Chateauneuf du Pape 2004 Domaine Pierre André
(20 €) : Le nez est fin sans notes compotées comme les précédents. Belle structure aérienne qui allie la finesse et la puissance même si la finale reste chaleureuse. La vinification en vendange entière contribue certainement à la fraîcheur et le travail en biodynamie dans la vigne apporte le minéral qui allège le vin.


Chateauneuf du Pape 2005 Mont Thabor
(15 €) : L'attaque est fraîche mais le vin termine asséchant, astringent et dur.


Chateauneuf du Pape Chaupin 2006 Domaine de la Janasse
(38 €) : On sent tout de suite la bête à concours. Entre le bois, l'hyper-extraction et la finale sucrailleuse, la bouche du dégustateur est anesthésiée. Il faut être un critique américain pour pouvoir goûter, éventuellement boire, ce genre de vin.


Chateauneuf du Pape Les Cailloux 2005 Vignoble Lucien et André Brunel
(19,50 €) : Avec un peu de volatile, des notes de sueur et de suie, on change du registre aromatique habituel. La bouche est fine, fraîche, avec une belle qualité de tannins et un côté viandé très agréable.


Pour se remettre


KA 2006 Domaine Kreydenweiss Costières de Nimes
: On est d'abord surpris par l'extrême fraîcheur et la fluidité du vin. Enfin un Chateauneuf "à boire" ?
Non, simplement la nouvelle cuvée de vieux Carignan du Domaine Kreydenweiss en Costières de Nimes. Pour moitié réalisée en macération carbonique, cette cuvée regorge de fruit et de minéral.

Partager cet article

Repost 0
Published by Oenophil - dans Dégustations
commenter cet article

commentaires

fil 10/08/2008 21:15

En gros, il n'y a que les CDNP ne font pas le poids face aux vins de M. K ? C'est un peu réducteur et La Janasse en prend pour son grade ! Je me demande ce qu'en penserait certains vignerons et amateurs ?