Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2008 1 02 /06 /juin /2008 20:54
Westhoffen, le 10 mai 2007.


Domaine LOEW
Millésime 2007


Le Clos des Frères


Tout juste débutées, les vignes du Clos des Frères sortent du repos hivernal. Les fleurs printanières égayent l'inter-rang et le soleil du matin réchauffe la rude pente calcaro-gréseuse. Il ne faudra pas attendre bien longtemps avant de devoir ébourgeonner car la vigne pousse à vue d'œil.

 

Au Domaine, Etienne me fait découvrir son nouveau millésime maintenant en bouteille. Et comme je m'y attendais pour l'avoir suivi en quelques occasions, il réserve de très belles surprises. Profitant en 2007 de vendanges choisies et non subies comme l'année précédente, toutes les cuvées classiques du Domaine ont été produites. Les vins sont très ouverts et se goûtent bien.

 

Quelques nouveautés sont à signaler comme cette première cuvée de Riesling Ostenberg ainsi que l'apparition sur chaque bouteille d'une contre étiquette qui affiche entre autre un indice de sucrosité fort utile pour le consommateur.

 

La plupart des vins gagnent en définition et en grain comme par exemple le Sylvaner Westhoffen (5,50 €) aux arômes floraux et la bouche puissante et bien structurée qui constitue une entrée de gamme de très haut niveau. Vinifié en sec comme en 2003, Vérité de Sylvaner (8,50 €) possède une arrière bouche balsamique avec de beaux amers et une olfaction sur des notes de foin. Tout en rondeur, Racine de Sylvaner (11,00 €) reste malgré tout d'une aimable fraîcheur grâce à un équilibre bien mesuré.

 

Pas moins de 5 Riesling sont à la carte, tous sont parfaitement typés. Citronné, sec, droit et pierreux comme à son habitude pour le Muschelkalck (7,50 €), ou bien plus en amplitude avec une structure acide qui arrive seulement en finale comme le Bruderbach Clos des Frères (8,50 €). Le Suessenberg (10,00 €) est viril, massif, large, parfaitement sec et doté d'un beau gras.

 

Riesling Ostenberg (10,00 €), le petit nouveau enveloppé d'une légère rondeur et dont l'acidité puissante marque et étire une finale encore un peu brouillonne. Ce terroir bien exposé qui domine Westhoffen et possède une géologie faite de calcaires Oolitiques et de Muschelkalck est à suivre avec attention car le travail dans la vigne lui apportera sans aucun doute un surcroît de fond et de minéralité.

 

Riesling Grand Cru Altenberg de Bergbieten (12,00 €) à l'olfaction distinguée qui mêle les arômes de fleurs et les senteurs fruitées. La structure finement ciselée et la salinité finale donnent à ce vin un côté cristallin et en font incontestablement une des plus belles réussites du millésime.

 

Floral et épicé, le Muscat les Marnes Vertes (8,20 €) est moins explosif que d'habitude mais sa persistance est remarquable. Pourtant récolté en tout début de vendanges, il a surpris par son potentiel élevé.

 

Le Pinot Gris Grand Cru Engelberg (13,00 €), qui sera comme les autres Grands Crus commercialisé sous réserve d'agrément courant juillet, en est à son troisième millésime depuis la reprise de la parcelle. On mesure avec satisfaction la nette progression de cette cuvée qui cette année est tout simplement remarquable. Derrière une légère réduction on trouve un vin droit, parfaitement sec avec une charpente massive, pierreuse et une véritable tension (pas celle apportée par du SO2).

 

Des 3 Gewurztraminer, le Westhoffen (8,00 €) est actuellement le plus expressif. Aérien avec des notes florales il se termine par une finale persistante et sans sucrosité. Le Cormier (9,00 €) issu de marnes noires, possède un caractère qui conjugue les épices et la puissance, il lui faudra quelques années pour que son sucre s'intègre. Quand au Grand Cru Altenberg de Bergbieten (12,50 €), avec sa large stature et son expression toute en retenue et en précision, il gagnera à être attendu pour mieux se révéler.

 

Le Riesling Sélection de Grains Nobles Grand Cru Altenberg 2006 (32,00 € les 50 cl) sera disponible en juillet. Il présente actuellement des notes miellées et de cire d'abeille. Sa bouche est d'une grande douceur avec des arômes de fruits secs et  d'agrumes confits. Une acidité puissante et parfaitement intégrée équilibre parfaitement les 100 grammes de sucre résiduel.

 

Actuellement le Domaine a entrepris de grands travaux côté cave afin d'agrandir l'espace de vinification et d'élevage. Début septembre tout devra être prêt pour recevoir le nouveau millésime. Une cave à barrique permettra de reprendre les vinifications sous bois qui ont été suspendues cette dernière année.

 

Après mûre réflexion, Etienne vient également de se décider à travailler selon les principes de la biodynamie et un dynamiseur tout neuf trônait, le jour de mon passage, dans un coin de la cour. Nul doute que cette voie lui permettra de continuer à progresser encore.



Partager cet article

Repost 0
Published by Oenophil - dans Domaines
commenter cet article

commentaires

alain heitzmann 25/07/2008 15:44

Philippe,

Sais-tu si Loew est en conversion de certification bio ou biodynamie ?

alain

Oenophil 28/07/2008 12:46


Alain,

La quasi totalité du Domaine est travaillé en bio. Depuis cette année, Etienne commence à appliquer sur ses vignes des préparats biodynamiques. A ma connaissance il n'a pas encore fait de demande
de certification.

Philippe