Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mars 2008 5 28 /03 /mars /2008 13:12
Andlau, le  28 fevrier  2008


Domaine GRESSER
Millésime 2007
 
 undefined

J'avais assisté lors de mon dernier passage chez Rémy Gresser, aux essais de pressurages menés conjointement pendant les dernières vendanges par le laboratoire d'œnologie Gresser et le fabriquant de pressoirs BUCHER.


Nous en avions ensuite parlé au téléphone et Rémy semblait très satisfait des résultats et des enseignements qu'il avait pu tirer de cette expérience ainsi que de son nouveau millésime dans sa globalité, aussi j'avais hâte de juger sur pièces.


Maintenant que tous les vins ont terminé leur fermentation et poursuivent leur élevage sur lies, c'est le moment idéal pour réaliser un tour de cave. Et il ne faut pas longtemps pour se rendre à l'évidence et constater le bien fondé de l'enthousiasme de Rémy.


Mais revenons aux essais de pressurage qui ont été conduits sur le Riesling Grand Cru Moenchberg pendant 2 jours consécutifs. Trois types de pressurages ont été pratiqués sur des matières de maturité identique.

  • Le premier essai consistait à construire une référence en utilisant un programme classique de pressurage pneumatique avec une montée en pression régulière par paliers entrecoupés de rebêches.
  • Les paramètres du second pressurage déterminaient un pressurage plus long avec une montée très lente en pression par paliers de 100 grammes et un nombre limité de rebêches.
  • Le troisième faisait intervenir une mesure de la conductivité du potassium du jus qui pilotait la montée en pression du second programme.

A l'arrivée trois vins qui, s'ils montrent un évident lien de parenté, affichent des profils différents.

  • Le premier vin est racé et salin cependant on peut lui reprocher un certain manque d'ampleur
  • Le second affiche un fruit exacerbé et gras mais manque de croquant.
  • Le troisième s'exprime avec une pureté, une charge minérale et une expression parfaitement aboutie de fruit tendu et un bel éclat en finale.

 

Sans vouloir tirer de conclusion définitive il me semble évident que la piste de la mesure de conductivité du potassium présente un intérêt certain et mérite d'être creusée et confirmée par d'autres essais.


Du côté du Wiebelsberg et de ses sables gréseux au PH bas, deux belles cuvées de Riesling au caractère floral et à l'acidité fine et précise avec en supplément, pour celle issue des vieilles vignes situées sur le haut du Grand Cru, un éclat mentholé et une très légère rondeur.

 

Toujours sur le Wiebelsberg, et je dois avouer que pour moi c'est une surprise car j'ignorais l'existence de ce cépage sur ce terroir, une cuvée de Pinot Gris qui sera certainement revendiquée pour la première fois cette année maintenant que les vignes ont 8 ans. Le vin se goûte sans lourdeur malgré les 30 grammes de sucres et son acidité est parfaitement représentative du terroir.

 

Riesling Kastelberg toujours austère dans sa jeunesse mais pourvu d'une densité et d'un grain sans pareil. Le vin est masculin, viril et vertical avec du gras et une salinité prometteuse.

 

Il y a peu, un vigneron d'un village voisin me faisait remarquer la progression constante des vins de Rémy Gresser sur les millésimes récents. L'excellent travail mené en biodynamie dans les vignes ces dernières années porte ses fruits et les vins du Domaine ont rejoint maintenant le tout meilleur niveau de ce qui est produit sur le secteur.


Domaine Gresser
2 rue de l'Ecole
67140 ANDLAU
domaine@gresser.fr
Site Internet

Partager cet article

Repost 0
Published by Oenophil - dans Domaines
commenter cet article

commentaires