Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2008 3 05 /03 /mars /2008 21:26
Wintzenheim, le 3  mars  2008


JOSMEYER :  Carnet de Naissance

 IMG_7324.JPG


  

S'il est un lieu commun, c'est bien celui de faire l'éloge de la maison JOSMEYER. Il est cependant difficile d'échapper à la règle tant les vins précis et ciselés de Jean MEYER font l'unanimité.
 
 
Parmi les "Stars" d'Alsace, ce Domaine est remarquable autant par son style toujours aérien sans recherche forcenée de concentration que par la conduite de ses vignes en biodynamie. Autre point important qui mérite d'être souligné, des tarifs qui même s'ils sont supérieurs à la moyenne alsacienne, restent sages compte tenu de la notoriété.


Un heureux événement à venir prochainement dans la famille Meyer et c'est l'occasion pour le Domaine de décliner ses vins autour du thème du Carnet de Naissance pour la traditionnelle présentation annuelle.


Et pour commencer, les Nouveaux Nés du millésime 2007 avec les cuvées désormais classiques dont celles de Riesling "Kottabe" et de Gewurztraminer "Les Folastries" encore sur fût, mais aussi de Pinot Blanc "Mise de Printemps" qui vient tout juste d'être embouteillé. Franc et loyal, c'est un joli vin qui possède un agréable croquant et qui le premier cette année porte la nouvelle étiquette d'artiste réalisée par Mitsuo SHIRAISHI.


Josmeyer-Pinot-blanc-2007.jpg 
 
Suivent les Enfants Prodiges personnalisés par une verticale de Riesling "Les Pierrets" dont un 2004 parfait d'élégance et de droiture. Riesling Hengst dans son expression classique ou Samain avec dans ce cas la recherche d'une légère surmaturité. Là encore 2004 s'impose dans la cuvée classique, alors que 2005 se montre fort prometteur pour le Samain.


Enfants Terribles que ces 2 Pinot Gris "Fondation" 2004 issus de la même parcelle et récoltés à quelques jours d'intervalle. Ils ont fermenté côte à côte chacun dans sa cuve et auraient pu être assemblés. Mais ils ont développé tous les 2 une identité propre qu'il était judicieux de respecter. C'est ainsi que le Fondation reste dans un style fait de droiture et d'harmonie, sans sucrosité marquée comme il est d'usage au Domaine, pendant que le Fondation N°17 affiche pour sa part une verticalité, certes surprenante, mais qui ravira les amateurs de Pinot Gris parfaitement secs.


Toujours digestes et aériennes les belles cuvées de Gewurztraminer Hengst 2005, Pinot Gris Brand Vendanges Tardives 2002 et Riesling Hengst Vendanges Tardives 2001 aux belles robes dorées couronnent les Enfants Rois.


Au buffet des Grands Enfants on trouvait de jolis accords où le Muscat "Les Fleurons" 2005 répondait à la crevette rose dans son lit de guacamole et le Pinot Gris "Le Fromenteau" 2006 à la fameuse brandade de morue.


Tous les vins du Domaine JOSMEYER possèdent une élégance sobre, sans caractère démonstratif et sans exubérance, mais derrière cette apparente discrétion, portée par une fluidité cristalline, se cache une empreinte poétique et un relief incomparable. Chaque vin possède son rythme et chaque terroir son fonctionnement. Si l'acidité gourmande du Brand transperce le vin et le tire à l'infini, le Hengst est remarquable par son attaque discrète et retenue qui se poursuit en bouche par un développement sphérique des plus émouvants.
 
 
 

Tout est équilibre dans cette partition vinesque, harmonieuse et parfaitement structurée.

 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Oenophil - dans Domaines
commenter cet article

commentaires

will 12/03/2008 09:22

nous nous retrouvons bien sur ce point...
les vins de Josmeyer devraient débarquer tout juste aujourd'hui dans nos casiers .
Salutations vinesques.