Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2008 4 03 /01 /janvier /2008 21:20
Wolxheim, le 29 décembre  2007


L'Altenberg de  Wolxheim avec  Bruno  SCHLOEGEL
du Domaine LISSNER


undefined


Des quatre Grands Crus de la Couronne d'Or, l'Altenberg de Wolxheim est sans aucun doute celui dont on parle le moins. Situé à 20 kilomètres à l'Ouest de Strasbourg, il possède cependant un passé riche en références historiques ainsi qu'un terroir qui ne manque pas d'atouts.


La statue du Sacré Cœur qui coiffe le rocher sommital du Horn, veille sur les quelques 30 hectares de pentes marno-calcaires exposées majoritairement Sud Sud-Est ainsi que sur celles curieusement tournées à l'Ouest et qui rejoignent le Silberberg de Dahlenheim.


Posé sur un socle de calcaire oolithique d'un jaune soufre, ses flancs sont recouverts d'argile et de marnes qui donnent à ce terroir un tempérament productif qu'il est nécessaire de maîtriser. Cet Altenberg, car il faut rappeler que ceux de Bergbieten et de Bergheim sont également classés en Grand Cru, possède une précocité remarquable due à sa forme de cuvette qui concentre la chaleur du soleil.
 

A son pied, construite sur l'emplacement d'un temple romain dédié à Dionysos, lui-même érigé en place d'un lieu de culte Celte, la Chapelle Saint Denis entourée du petit cimetière, rappelle les liens étroits qui ont unis Wolxheim et les congrégations religieuses dès le VIIIème siècle. Après la guerre de Trente ans, la vigne occupait 180 hectares sur les coteaux de Wolxheim, signe d'une notoriété certaine. Napoléon III avait pour habitude de se faire livrer les vins dorés du Horn et Guillaume II se fit aussi servir du vin de l'Altenberg lors de l'inauguration de son Palais Impérial à Strasbourg. Mais le phyloxéra vint à bout de l'Altenberg qui en 1914 fût complètement dépouillé.


Aujourd'hui l'activité viticole est redevenue intense et l'on a plaisir à rencontrer un vigneron comme Bruno SCHLOEGEL du Domaine Clément LISSNER qui se consacre avec conviction à apporter un nouvel élan à l'Altenberg de Wolxheim.


undefined

Après un diplôme d'ingénieur agronome et une carrière professionnelle menée à la tête d'un Centre de Gestion Agréé, Bruno a repris, à 42 ans, le Domaine de son oncle Clément Lissner après les vendanges 2001. Il a immédiatement décidé des choix importants dans la gestion de ses 9,5 hectares de vignes.


En conversion Bio dès 2003, certifié en 2007, il travaille sans relâche à la compréhension de ses terroirs et à l'amélioration de ses vins. Quelques erreurs commises dans le travail des sols lui auront été profitables et il semble maintenant que la vitesse de croisière soit trouvée.


Pour en juger, rien de mieux qu'une verticale de Riesling Grand Cru Altenberg de Wolxheim.


Les 1999 et 2001 vinifiés par Clément Lissner restent de beaux vins de facture classique avec un nez agréablement anisé pour le 99 et des structures assez serrées, certains diront tendues.


2002 est l'année de la libération des sols. Premiers travaux et, en retour, un vin que je qualifierais de dissocié. C'est malgré tout un passage important dans l'évolution des vins du Domaine.


2003 en déficit d'acidité, ce qui n'est pas surprenant sur ce millésime, mais avec 2004 (9,20 €) on trouve pour la première fois l'amplitude et la salinité qui manquait auparavant et qui apporte une véritable dimension supplémentaire.


Très prometteur 2005 (9,50 €), ample et relâché, avec un beau relief. Le vin est encore jeune mais il possède tout le potentiel de ce beau millésime qu'il faudrait savoir garder encore quelques années pour en profiter pleinement. Sec, mais doté d'un beau gras, son nez est retenu avec des arômes de mie de pain et de raisin frais.


Je n'ai pas goûté, par manque de temps, les millésimes 2006 et 2007. Bruno semble très satisfait du résultat obtenu, cependant on mesure nettement que la nouvelle conduite a fait franchir aux vins du Domaine un palier supplémentaire.


Lissner-2.jpg

Sur le Grand Cru, Bruno s'est également fixé l'objectif de remettre à l'honneur le Muscat qui sous le nom de Muscateller faisait la notoriété de Wolxheim au XVIème siècle. Pour cela, il vient de replanter une parcelle idéalement exposée en faisant le choix d'une densité de 7000 pieds par hectare de plants de Muscat d'Alsace issus d'une sélection massale. Affaire à suivre …


Mais il serait dommage de ne s'intéresser qu'aux vins produits sur l'Altenberg par ce vigneron. En effet depuis son arrivée il réalise deux cuvées parcellaires issues de terroirs qui possèdent chacun une forte personnalité.


Ainsi le Riesling Wolxheim 2005 (5,30 €) issus d'un terroir constitué de calcaires coquilliers présente droiture et verticalité, le tout accompagné d'une tension saline d'une grande précision.


Dans un tout autre registre, le Riesling Rothstein 2004 issus de parcelles proches de l'ancienne carrière de grès, possède toute l'élégance florale et l'acidité fine et précise spécifique à ce type de terroir. Ce millésime est épuisé, il faudra attendre la sortie en automne prochain de la cuvée de 2007 qui s'annonce déjà d'un très haut niveau.


Trois terroirs, trois belles signatures, dont je suis certain que Bruno SCHLOEGEL saura assurer la pérennité. Des projets, il n'en manque pas. Le plus important étant celui de la construction d'une nouvelle cave qui devrait voir le jour d'ici 2 ans et qui contribuera encore à l'amélioration de la qualité de ses vins.


Domaine Clément LISSNER
20 rue Principale
67120 WOLXHEIM
03 88 38 10 31
www.lissner.fr
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Oenophil - dans Chroniques
commenter cet article

commentaires