Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2007 2 13 /11 /novembre /2007 22:15
Andlau , le  10 novembre 2007



Vins de Schistes :  Andlau
Domaine KREYDENWEISS


Andlau.jpgAndlau


Marc KREYDENWEISS  a communiqué à ses deux fils aînés sa passion de la viticulture et son savoir-faire de vigneron. Et même s'il reste  encore très présent, aujourd'hui c'est Antoine à la cave et Maenfred dans les vignes qui  ont pris les choses en mains et poursuivent avec détermination la voie tracée par leur père.


Unique par ses Schistes de Steiges, le Grand Cru Kastelberg possède une notoriété importante qui ne doit pas faire oublier les deux autres Grands Crus Moenchberg et Wiebelsberg, mais aussi les très beaux vins issus des Clos schisteux du Val D'Eléon et Rebberg dont dispose le Domaine.


Une promenade dans les vignes conduites en biodynamie depuis 1989 apporte la démonstration d'une viticulture exemplaire, parfaitement respectueuse des terroirs et de leurs caractères.

Je m'intéresserais aujourd'hui uniquement aux vins issus des rares terroirs schisteux que Marc a su si bien révéler.


Val-d-El--on.jpgClos du Val D'Eleon


Le Clos du Val d'Eléon répond à une vision finalement avant-gardiste de la viticulture alsacienne en se donnant pour objectif la création d'un grand vin de terroir construit sur 2 cépages qui révèlent et tracent son origine.


En 1988, Marc Kreydenweiss achète d'anciennes parcelles abandonnées depuis les années 1950, situées en pleine forêt sur le coteau qui fait face au Kastelberg. Vingt rangs de Riesling et vingt autres de Pinot Gris sont plantés sur des Schistes de Villé à une densité de 5000 pieds à l'hectare. Deux ans plus tard naît la première cuvée du Clos du Val d'Eléon.


Depuis, chaque année, les Pinot Gris sont vendangés, pressés et vinifiés dans un foudre où ils sont rejoints une dizaine de jours plus tard par les Rieslings à la maturité plus tardive. Le jus a pour habitude de fermenter rapidement en consommant tous ses sucres. La fermentation malolactique qui suit s'accompagne généralement d'arômes lactiques marqués qui disparaissent pendant l'élevage sur lies.


S'ils restent austères et fermés dans leur jeunesse les Vins du Clos du Val d'Eléon possèdent pour point commun un gros potentiel de garde. Le millésime 2004 (11,50 €) qui vient d'être mis en vente n'échappe pas à la règle. Fraîcheur, austérité et précision mais Antoine fait remarquer que les cépages ne sont pas encore harmonisés et que le vin est encore très loin de son apogée. La bouche possède une densité tannique et des extraits secs remarquables.


Si le millésime 2001 a été particulièrement réussi, 2006 s'annonce grandiose. Goûté sur fût en début d'année, il possédait alors une tension exemplaire et un profil aromatique élégant marqué par l'orange sanguine.  

 

Rebberg.jpgClos Rebberg


Nouveau défi en 1995 quand Marc Kreydenweiss replante le Clos Rebberg situé en amont du Val d'Eléon. Cette parcelle de 85 ares dont le sol est constitué de Schistes de Villé présente d'énormes difficultés pour être aménagée. Sa pente à 80% par endroit, complique singulièrement l'implantation d'un encépagement en Riesling et Pinot Gris. Des terrasses sont construites dans ce lieu magique qui semble habité par les esprits de la forêt environnante. Il y règne une atmosphère étrange lorsque le matin les premiers rayons de soleil en éclairent le sommet.


Contrairement au Val d'Eléon, les deux cépages sont vinifiés individuellement, de plus l'endroit est idéal par son exposition pour réaliser des vendanges en surmaturité. Pour exemple, la sélection de grains nobles de Riesling rentrée hier avec un potentiel alcoolique de 30°, ce qui représente certainement un record en Alsace.


On retrouve dans les Riesling des millésimes 2003 (16 €) et 2005 ce même côté caillouteux et cette acidité droite et gourmande. Ces vins sont construits plus sur la longueur que sur la largeur comme souvent les vins de schistes. L'olfaction est réservée, on est loin des vins extravertis et tapageurs, tout se passe en bouche dans la tension et la minéralité.


Le Pinot Gris Rebberg 2005 présente encore quelques notes variétales de fumé qui ne vont pas tarder à disparaître. Parfaitement sec il possède une puissance minérale et une fraîcheur engageante.


Le millésime 2002 est quand à lui bien abouti, le minéral domine avec cette finale caractéristique sur le caillou. Atypique 2004 avec ses arômes plus fermentaires, sa bouche miellée et détendue traversée par une acidité pure et tranchante. Plus oxydatif qu'à l'habitude, ce vin a tout pour me plaire.



Kastelberg.jpgKastelberg : parcelle du bas


Unique par son profil géologique constitué de Schistes de Steige, le Grand Cru Kastelberg offre aux vignerons l'alternative entre désherber ou travailler le sol. Il va sans dire que c'est la seconde solution qui est adoptée au Domaine. Un travail exigeant réalisé au treuil. Avec une densité de 8000 pieds à l'hectare et la forte déclivité, c'est une personne à temps complet qui est en charge des 2 parcelles de ce terroir. Pour la petite histoire, ce dernier est originaire de Steige ce qui lui apporte certainement une grande proximité avec son lieu de travail.


Pendant les fermentations le Kastelberg, on ne parle que de Riesling car c'est le seul cépage qui est planté sur les 5,82 hectares du Grand Cru, révèle des effluves de choux et de sueur. C'est son côté masculin, viril.


Les 2 derniers millésimes possèdent des équilibres différents. 2005 ( 33 €) comblera les amateurs de vins secs par sa verticalité impressionnante. Le nez est camphré, signe de jeunesse, la bouche est puissante déjà minérale et le vin revient sans cesse en s'élargissant. 2006 avec son potentiel de vendanges tardives aura besoin de plus de temps. Mais la marque du terroir est bien présente et le fonctionnement en bouche identique au vin précédent.


Domaine KREYDENWEISS

12 rue Deharbe
67140 ANDLAU
03 88 08 95 83
www.kreydenweiss.com





Partager cet article

Repost 0
Published by Oenophil - dans Chroniques
commenter cet article

commentaires

Eric 15/02/2008 12:01

Souvenir, souvenir...

Monsieur Kastelberg, c'est Stéphane? Sacré personnage ;o)

Je me suis pris des sacrées suées sur ces diverses pentes... et je regoûterai bien ces diverses cuvées!