Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2007 6 03 /11 /novembre /2007 17:27
Reichsfeld  le  31 octobre  2007


Vins de Schistes  :  Reichsfeld
Bernard BOHN


Reichsfeld.jpg

 



Niché à l'écart de la Route des Vins entre Andlau et Nothalten dans le cadre majestueux du vallon de la Schernetz, le village de Reichsfeld est dominé par les 900 mètres de l'imposant Ungersberg.


Les ressources de cette commune proviennent de l'exploitation du bois mais aussi de la vigne implantée dès le 12ème siècle par les moines cisterciens de la proche abbaye de Baumgarten.


Le vallon possède une géologie complexe avec un versant à dominante gréseuse, le Sohlenberg, alors que son vis-à-vis le Schieferberg est constitué de Schistes de Villé.


Bénéficiant d'une parfaite exposition Sud, le Schieferberg et ses schistes anciens qui datent du Précambrien, s'étend de Reichsfeld au proche village de Bernardvillé. Le sol possède un PH bas et un fort niveau de décomposition qui permet aux racines de pénétrer la roche au plus profond. Ce socle qui emmagasine la chaleur du jour convient parfaitement au Riesling ainsi qu'aux Pinot Gris et Noir.

 

Schistes.jpg

Les lieux dits Hagel, Oberhagel, Ebenheit, Berg, Litt et Schiebling constituent le Schieferberg, dont le nom ne figure malheureusement pas au cadastre, ce qui complique singulièrement la constitution du dossier pour la reconnaissance de ce terroir.


Cinq vignerons metteurs en bouteilles de Reichsfeld et quelques autres extérieurs à la commune exploitent ce vignoble et de nouvelles parcelles du Litt Reben ont été replantées récemment. Avec une altitude aux environs de 400 mètres à leur sommet, elles font partie des plus hautes d'Alsace.


Schiefferberg.JPG


Les Riesling issus du Schieferberg possèdent la distinction des vins de schistes construits tout en finesse avec un fruité minéral et une acidité précise d'une grande pureté. Pour preuve, le Riesling Schieferberg 2004 du Domaine Gisselbrecht à Dambach la Ville a reçu en 2006 le Trophée d'Excellence du Concours des Riesling du Monde.


B-Bohn.jpg

Bernard BOHN possède un peu plus de 7 hectares de vignes répartis sur les coteaux du Schieferberg, du Sohlenberg ainsi que sur le Grand Cru Muenchberg. Ses vins issus du Schieferberg sont parfaitement représentatifs de la forte personnalité de ce terroir. Tous sont vinifiés secs.


Le Riesling Schieferberg 2002 (4,70 €), en vente actuellement, est à lui seul exemplaire de ce que l'on est en mesure d'attendre d'un vin qui aborde tout juste sa période de maturité. L'olfaction est précise et retenue avec de belles notes florales et citronnées. La bouche est droite, minérale avec de la tenue et une superbe salinité.


Il va sans dire qu'à ce tarif, et compte tenu de son potentiel d'évolution, ce vin représente une affaire à ne pas manquer. Déjà goûté au milieu de Grands Crus, il avait impressionné par sa tenue et la force de son caractère qui lui permettait de tenir tête à bien d'autres vins.


Elevé en barrique d'acacia, le Riesling Schieferberg 2005 (6,80 €) me semble, quant à lui, encore trop marqué par son élevage. Bernard BOHN lui prédit un bel avenir mais pas avant 2 ans, quand la finesse de l'acacia s'harmonisera avec la minéralité du vin.


La parcelle Oberhagel, issue du même terroir schisteux, est réservée à l'élaboration de cuvées qui possèdent de plus riches maturités tout en conservant un équilibre sec. Le Riesling Oberhagel 1996 (7, 00 €) a gardé la fraîcheur et la droiture de ce millésime si facilement identifiable. Des arômes de pamplemousse et de coing et une acidité bien tranchante.


Avec le millésime 1997 de la même cuvée, on trouve le fumé, les notes de pierre à fusil et une bouche large et grasse toujours empreinte de minéralité.


Le Rouge d'Alsace 2003 (7,00 €) est un assemblage de raisins issus pour deux tiers du Schieferberg et d'un tiers du Sohlenberg. Le vin possède élégance et droiture avec de beaux arômes de cuir et de framboise. Sans lourdeur malgré le millésime, élevage pour moitié en barrique.


Pour être vinifiés secs, les Pinot Gris du Schieferberg sont récoltés tôt. Le 2003 révèle un profil surprenant et atypique avec une olfaction et une bouche marquées par l'anis. L'attaque est franche, le vin s'élargit et persiste intensément en apportant une agréable sensation de fraîcheur.


Pour terminer cette agréable dégustation, Bernard me fait découvrir Les Larmes de Vénus 1998, un vin de paille suave et miellé idéal pour terminer un repas.


Bernard BOHN
1 et 6, Chemin du Leh
67140 REICHSFELD
03 88 85 58 78
bohn.bernard@wanadoo.fr




Partager cet article

Repost 0
Published by Oenophil - dans Chroniques
commenter cet article

commentaires

Bernard Spiess 30/12/2007 20:49

Très belle page sur Reichsfeld, village peu connu comme d'ailleurs ses vins. Je confirme le rapport qualité/prix exceptionnel des vins de Bernard Bohn, dont en particulier le Riesling Oberhagel 1996, (encore en vente!)tout à fait remarquable pour les amateurs de "vrais" rieslings