Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2007 4 18 /10 /octobre /2007 10:39
Andlau, le 15 octobre 2007


Tokaji Aszu
 
 

Lauder-Lang-copie-1.jpg
 
Domaine LAUDER-LANG

Invité ce lundi par l'Alsace Oenophile Club de Barr pour une agréable dégustation sur le thème des Tokaji hongrois.


Christian BOULARD animateur du club nous reçoit dans son  Hôtel-Restaurant du Château d'Andlau. Christian est un oenophile dont les connaissances colossales ne s'arrêtent pas à la Champagne de ses origines et à l'Alsace sa terre d'adoption. La carte des vins de son restaurant est éloquente, plus de 1100 références particulièrement bien choisies et tarifées sagement. Un vrai paradis et une adresse incontournable pour l'amateur de vins.


La dégustation est parfaitement préparée, le choix des vins intelligent tant dans la diversité des millésimes que dans les références sélectionnées. Seuls des Tokaji Aszu seront dégustés, nous resterons donc dans le domaine des vins liquoreux.


Mais avant tout quelques rappels quand à l'origine de ces vins mal connus.


Les Tokaji Aszu sont des vins hongrois issus d'une petite région viticole qui s'étend sur 70 kilomètres au Nord Est de Budapest à proximité de la frontière ukrainienne. Ce vignoble parmi les plus septentrionaux du globe connaît des conditions continentales extrêmes avec des étés chauds et des automnes brumeux qui favorisent la présence du botrytis et le passerillage des raisins.


Si depuis le XVIème siècle le Tokaji possède une réputation de grand liquoreux, la période communiste ne fut pas propice à l'élaboration vins de qualité et il aura fallut attendre le début des années 1990 après la chute du mur de Berlin pour que des vignerons rachètent leurs Domaines et des groupes étrangers décident d'investir lors de la privatisation du vignoble qui était jusqu'alors un monopole d'état.


Le cépage principal est le Furmint dont les grains Aszu, botrytisés ou passerillés, sont récoltés manuellement et placés dans des hottes en bois de 20 kilos appelées Puttonyos. D'autre part, les raisins non Aszus sont vinifiés afin de produire un vin de base dans lequel on fera macérer les grains Aszu pendant 48 heures avant de les presser. L'élevage se déroule ensuite en barriques pendant un nombre minimum d'années qui correspond au nombre de Puttonyos plus 2.


Les Tokaji Aszu sont classés de 3 à 6 en fonction du nombre de Puttonyos mis en fermentation dans le vin de base. L'Aszu Essencia correspond à un apport de 7 à 8 Puttonyos. Les concentrations en sucre vont croissantes de 60 à plus de 180 grammes.


Oremus.jpgDomaine OREMUS

Nous avons dégusté 10 vins classés en fonction de leur concentration en sucres.


Tokaji Aszu 3 Puttonyos 1983 Domaine d'Etat : Robe orangée, nez miellé avec des notes de noix, de figue et d'abricot sec. L'attaque en bouche laisse apparaître un léger boisé. Le vin manque un peu de relief et de pureté sans être désagréable toutefois.


Tokaji Aszu 4 Puttonyos Svarvas 1991Domaine d'Etat : L'origine Svarvas correspond à un Premier Cru. La robe est ambrée et brillante. Le vin s'ouvre sur de belles notes oxydatives et des épices douces. En bouche le vin est harmonieux, ample, porté par une belle acidité. La finale un peu courte.


Tokaji Aszu 4 Puttonyos 1990 Crown Estates : Le nez semble masqué par un voile liégeux. La bouche est large mais manque de précision et l'acidité plutôt verte.


Tokaji Aszu 5 Puttonyos 2000 Lauder Lang : La robe est d'un bel ambré brillant, l'olfaction élégante, sans note oxydative, avec une palette aromatique de senteurs florales et mentholées. En bouche le vin est élancé, droit sans aucune lourdeur. Finale sur l'abricot et les fruits rouges. J'aime beaucoup.


Tokaji Aszu 5 Puttonyos 1998 Domaine Disnoko : Nez sulfitique et décharné, marqué par le boisé. Bouche sur la pêche, la matière est belle mais le vin finit sur l'alcool et une certaine de lourdeur. Style plus moderne que les vins précédents.


Tokaji Aszu 5 Puttonyos 1996 Château Sarospatak : Robe d'un bel ambre foncé, olfaction précise et riche avec des notes de coing de miel et de mandarine. L'attaque en bouche est marquée par une acidité mordante et le sucre revient en finale. Le vin reste assez serré.


Tokaji Aszu 5 Puttonyos Keres 1993 Domaine d'Etat : Robe cuivrée, olfaction qui manque de franchise et de précision. En bouche, l'alcool prend le dessus, ce vin me fait penser à un Pineau des Charentes.


Tokaji Aszu 6 Puttonyos 2000 Lauder Lang : Olfaction délicate et complexe avec des arômes de fruits à chair blanche de miel et même de jambon fumé. La bouche est large, bien structurée et l'acidité conduit bien le vin qui ne s'écrase pas malgré la sucrosité. Beaux arômes de gingembre et de clou de girofle. Décidément ce Domaine semble me plaire …


Tokaji Aszu 6 Puttonyos 1999 Domaine Orémus : La robe est particulièrement claire, le nez d'abord discret il s'ouvre à l'aération sur de belles notes de miel, de tisanes et de gentiane, montrant une agréable complexité. La bouche est élégante droite, marquée par des arômes de mandarine et traversée par une acidité précise et saline. Pas de lourdeur, un vin parfaitement réussi.


Essenzia.jpgAszu Essencia

Tokaji Aszu Essencia Szarvas 1993 Korona Birtok : Robe d'un ambré sombre, le nez est oxydatif et la bouche révèle des arômes lourds de pruneaux qui donnent un côté Banyuls à ce vin. Des notes de chocolat et une lourdeur marquée.
 

Sans vouloir tirer de conclusion définitive après avoir dégusté seulement 10 vins, je constate que les Tokaji Aszu sont finalement moins oxydatifs que je ne l'attendais. D'autre part les vins semblaient issus de raisins plus passerillés que botrytisés. Les 2 vins du Domaine Lauder-Lang et celui du Domaine Orémus ont été ce soir là très au dessus de ce que nous avons goûté et d'une excellente tenue au regard des liquoreux issus d'origines plus habituelles.

Partager cet article

Repost 0
Published by Oenophil - dans Dégustations
commenter cet article

commentaires