Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2007 3 05 /09 /septembre /2007 08:36
Eguisheim, le 31 août 2007


Hubert HAUSHERR
La Force et  la  Conviction


H-Hausherr.jpg

A l'aube de son 7ème millésime, Hubert HAUSHERR affiche toujours le même courage et la même détermination qui l'ont amené en 2000 à vouloir faire son vin.

 
 
Le courage d'avoir abandonné la livraison de ses raisins à la coopérative locale, de porter sur ses seules épaules la culture des 4 hectares de vignes et d'en réaliser la vinification.
 

La détermination dans le choix des pratiques culturales et de l'esthétique qu'il souhaite donner à ses vins.
 

Aujourd'hui l'excellent travail fourni pendant ces 7 années porte ses fruits. Ses vins ne laissent pas indifférents car ils possèdent un relief et surtout ce qui est plus rare, un véritable fonctionnement.
 

J'ai découvert par hasard ce vigneron l'année passée en goûtant le Riesling "générique" produit lors de son premier millésime. J'ai été immédiatement conquis par son style harmonieux sans fioritures et sa capacité au vieillissement pour un vin d'entrée de gamme.
 

Depuis j'ai fait bien plus ample connaissance avec les vins de celui que je considère comme
"La révélation de l'année" du vignoble alsacien et j'ai pu constater avec plaisir que les professionnels et les amateurs qui les ont goûtés confirment mon sentiment.
 

En conversion Bio depuis 2 ans, le travail mené dans la vigne est particulièrement remarquable.
Pas de tracteur, il doit être le seul vigneron à ne pas en posséder !
Hubert travaille avec un motoculteur.  


L'ensemble des parcelles est recouvert d'un enherbement naturel entretenu par paillage. Avec son motoculteur, Hubert tracte un rouleau équipé de lames qui couche l'herbe et ainsi ralentit la pousse.
 

Cette méthode a pour avantage d'éviter la tonte qui génère un appel à l'humidité du sol, provoque une parfaite décomposition du végétal et apporte une meilleure diversité biologique au sol.
 

L'extrême légèreté du motoculteur évite le tassement du sol et améliore grandement son fonctionnement. Un rang sur deux est travaillé par un griffage léger, le buttage et le débuttage du cavaillon est réalisé avec le motoculteur.
 

Pour le reste tout est manuel, du palissage avec le rouleau de ficelle sur le dos, au rognage effectué en toute fin de cycle végétatif avec une cisaille à main, ainsi que les traitements réalisés au pulvérisateur portable. La vendange, bien entendu manuelle, est placée dans des caissettes de 25 kilos avant un pressurage pneumatique.
 

Sans expérience de la vinification, Hubert s'est formé auprès de Jean SCHAETZEL, ce qui n'est pas la plus mauvaise école. Il se fait aussi assister par un œnologue conseil de la Chambre d'Agriculture dont il apprécie le fait qu'il ne vende pas de produits œnologiques.
 

Les vinifications se font dans des cuves inox avec un minimum d'intervention, sans apport de levures et sans collage. Le soufre est utilisé à minima avant la mise en bouteille.
  
Husseren.jpgHusseren vu des hauts d'Eguisheim


La carte des vins comprend de belles expressions parfaitement typées qui possèdent toutes une grande sincérité.
 

L'Auxerrois Kiespfad 2006 (6,50 €) est avenant avec un nez floral et grillé à la fois et une belle acidité pas toujours facile à trouver sur ce cépage. Le vin possède de la tenue et de la persistance en bouche.
 

La légère surmaturité du Riesling Sunngass 2002 (8,50 €) apporte à la bouche un côté confit, même si le vin reste sur un profil sec. Large, puissant et aérien c'est un très beau Riesling avec seulement 12,5° d'alcool. Le 2004 (8,50 €) issu du même terroir reste plus classique avec sa belle structure acide; sa fraîcheur, son gras et sa finale citronnée. Il a été médaillé au Concours des Riesling du Monde.
 

Le Riesling Grand Cru Eichberg 2004 (13,00 €) se montre plus austère avec une olfaction marquée par un fruité discret accompagné de notes de grillé et de pierres mouillées. Sa bouche est grasse, puissante et saline. C'est un vin de temps, un vrai grand vin de garde, minéral et élégant.
 

Le Gewurztraminer Grand Cru Eichberg 2004 (13,00 €) possède une pureté cristalline et une acidité droite qui équilibre parfaitement les 30 grammes de sucres résiduels. Rond et léger à la fois, il reste parfaitement aérien et gastronomique. 


Plus exubérant, le Gewurztraminer Grand Cru Pfersigberg 2004 s'exprime avec un bouquet riche et complexe et une bouche épicée. Il laisse parler sa puissance et se positionne à l'opposé de son pourtant voisin.
 

Hubert vinifie également des Gewurztraminer "à l'ancienne" (8,50 €), c'est à dire secs, qui feront le régal de ceux qui apprécient cette expression de plus en plus rare sur des mets épicés.
 

Le Pinot Noir Fronenberg 2004 (13,00 €) a été égrappé à la main. C'est un rouge puissant aux tannins soyeux et avec beaucoup de caractère.
 

Point commun à l'ensemble de la gamme, la capacité de ces vins au vieillissement. Hubert aimerait les proposer à la vente au meilleur de leur maturité. Pour cela, il commence à en réserver une partie qui ne sera commercialisée que plus tard, lorsqu'il le décidera.
 

Située à la périphérie du village d'Eguisheim, sa cave ne bénéficie pas de la manne touristique qui déferle sur le centre. Je vous invite cependant, si vous venez en Alsace, à aller faire un tour du côté de la rue Pasteur pour y faire sa connaissance et même profiter du gîte d'étape qu'il propose.
 

Sinon, il sera toujours possible de le rencontrer à l'occasion des salons, organisés dans toute la France par les Vignerons Indépendants, auxquels il participe pour faire connaître son travail.
 

Son rêve, qui je l'espère ne tardera pas à se réaliser, travailler avec un cheval. Il a déjà tout prévu, l'emplacement de son box et même le pré où il ira se reposer.
 
 
Huber et Heidi HAUSHERR
6 b rue Pasteur  
68420 EGUISHEIM
03 89 23 40 67  

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe - dans Domaines
commenter cet article

commentaires

LaurentVinature 06/09/2007 15:55

Super, voilà une adresse que je ne manquerai pas de visiter à la première occasion

bien à toi

laurent