Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2007 2 10 /07 /juillet /2007 16:07

Westhoffen, le 22 juin 2007

Domaine LOEW, millésime 2006.

DSCF0004-copie-1.JPG

Après avoir goûté la cave en novembre dernier pendant les fermentations, il me tardait de retrouver les vins d'Etienne LOEW une fois en bouteille. C'est chose faite aujourd'hui, puisque à l'exception de quelques vins qui sont pas encore terminés, les mises ont été réalisées un peu plus tôt cette année qu'à l'habitude.

 

Pour chaque millésime la problématique est identique. Il faut savoir se déterminer tôt si l'on veut être servi, tout en sachant que les vins d'Etienne ne se goûtent pas forcément au mieux, sans le minimum de garde qui leurs permet de s'exprimer.

 

Les erreurs de lecture sont fréquentes sur ses vins pris dans leur jeunesse, mais avec le recul sur les millésimes précédents et une bonne connaissance de la personnalité du vigneron, j'espère avoir évité cet écueil.

 

Le millésime 2006 a été particulièrement délicat en raison des conditions météorologiques qui ont imposé un tri sévère dans les parcelles. Les rendements ne sont que de 40 h/H cette année, il faudra donc se presser pour passer commande.

 

Westhoffen

 

Précision et délicatesse pour le Sylvaner de Westhoffen (5€) avec des arômes de fruits à chair blanche et des notes de sous bois. Un vin parfaitement sec à la fraîcheur gouleyante.

 

Assemblage épicé, muscaté avec de la vivacité et plus de fraîcheur que dans le millésime précédent, l'Alsace (6,50€) présente toutes les qualités d'un vin d'apéro et de repas champêtre et ensoleillé. Un vin d'été.

 

Profil sec pour le Muscat Les Marnes Vertes (7,80€) fidèle à la tradition du Domaine. Le nez est encore fermé, mais la bouche florale et épicée possède une très belle longueur.

 

En plus des Riesling Muschelkalk et Bruederbach Clos des Frères ont trouve cette année une nouveauté à la gamme avec un superbe Riesling Suessenberg.

 

Etienne a acquis l'an passé une parcelle sur ce terroir situé sur la colline de Scharrachbergheim dans le prolongement du Grand Cru Engelberg.

 

Parfaitement représentatif des vins issus de ce terroir marno-calcaire, ce Suessenberg (9€) se caractérise par sa puissance et son acidité large et gourmande qui trace le vin. Comme pour les Riesling Suessenberg de Jean-Marie BECHTOLD (Dahlenheim) situés sur une parcelle contiguë à celle d'Etienne, ce sont des vins à n'ouvrir qu'après un minimum de 5 ans et dont le potentiel de garde est infini.

 DSCF0016.JPG

Le Clos des Frères


Le Riesling Bruederbach (8,20€) fait partie des pièges que j'évoquais en introduction. Actuellement fermé et sur une fine réduction, il ne commence à s'exprimer qu'après une bonne aération. Plus sec et plus gastronomique que le 2005, c'est un vin minéral où l'on retrouve la très belle acidité que l'on avait connue en 2002 et 2004. Avec le Suessenberg mais dans un profil différent il fait partie de mes préférés.

 

Approche également difficile pour le Riesling Muschelkalk (7€), fermé pour ne pas dire verrouillé. L'élevage à apporté du gras et bien enrobé l'acidité trop malique en novembre. C'est un vin sec, un vin de pierre, dans lequel Etienne a toute confiance.

 

Deux cuvées de Pinot Noir, Première Vendange de Marguerite (6€) : rosé framboise grenadine, sec, souple et bien structuré et le traditionnel Pinot Noir de Westhoffen (7,20€)vinifié en rouge et particulièrement bien réussi cette année avec une belle densité tannique et des arômes chocolatés et torréfiés à l'olfaction.

 

Le Pinot Gris Cormier moins riche et rond que le 2005, offre un bel équilibre demi-sec et une acidité fine et précise. Son profil aromatique bien connu des habitués reste inchangé. Le Pinot Gris Bruederbach qui est encore en cuve se montre plus massif et puissant. Encore fermentaire avec des notes de pop corn et de caramel, une bouche large et grasse.

 

Trois Gewurztraminer bien typés en fonction des terroirs dont ils proviennent. Un Cormier (8,50€) aérien et épicé, très proche du millésime précédent. Profil sec pour le Gewurztraminer de Westhoffen (7,50€) avec en plus de la vivacité et de la fraîcheur en fin de bouche. Potentiel de vendange tardive pour l'Ostenberg, riche, opulent, moins gastronomique que le 2005.

 

Du côté des SGN, on notera un Pinot Gris 2005 (32,00€ les 50 cl) doté d'une belle pureté aromatique qu'il sera préférable d'attendre encore quelques années.

 

Pas de Riesling Grand Cru Altenberg cette année, l'ensemble de la parcelle a été récoltée en 2006 avec un potentiel de Sélection de Grains Nobles. Cette cuvée qui s'annonce déjà très prometteuse ne sera commercialisée que dans un peu plus d'un an.

 

Etienne LOEW a une fois de plus parfaitement tiré son épingle du jeu dans ce millésime 2006, son dixième depuis qu'il a repris en main le Domaine familial. Outre la naissance de sa seconde fille qui lui a apporté beaucoup de bonheur, il vient d'acquérir une nouvelle parcelle sur l'Ostenberg qui lui permettra de nous proposer dès l'année prochaine une nouvelle cuvée de Riesling sur ce magnifique terroir.

Etienne Loew
28, rue Birris
67310 Westhoffen
03 88 50 59 19
domaine.loew@orange.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe - dans Domaines
commenter cet article

commentaires