Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2007 3 20 /06 /juin /2007 09:16

Bergheim,le 16 juin 2007

Verticale Riesling Kanzlerberg

 

Il a presque 20 ans, Sylvie SPIELMANN a repris le Domaine familial situé à l'écart de Bergheim, sur la petite route qui mène à Thannenkirch. Aujourd'hui ses 8 hectares de vignes situés dans une très proche périphérie de la cave, ce qui est rare en Alsace, sont conduits en biodynamie.
 
 
 Parmi les terroirs qu'elle revendique, on trouve les lieux-dits Engelgarten et Blosenberg ainsi que les Grands Crus Altenberg de Bergheim et Kanzlerberg.
 
 
bouteilles.jpg

Ce denier, bien connu pour être le plus petit, en surface, des Grands Crus alsaciens, possède des particularités géologiques et une antériorité historique qui ont fait sa réputation et lui ont permis d'obtenir ce classement d'exception.

Sylvie cultive une relation toute particulière avec le Kanzlerberg, sans doute en raison de sa proximité puisque son Domaine y est adossé, mais aussi parce qu'il produit des vins empreints d'un caractère bien marqué et d'une forte personnalité.
 
 En compagnie de Jean-Claude RATEAU, nous parcourons les 3,23 hectares aux sols argilo-marneux posés sur une roche dure et compacte riche en fluorine et en barytine. Dominé par le majestueux Altenberg, le "Mont Saint Jean" est composé d'un plateau sommital qui culmine à 250 mètres d'altitude et d'un versant court mais abrupt exposé Sud, Sud-Ouest.
 
 
 Reichenberg.jpg
 
Reichenberg

Dans la pente, la roche mère affleure. C'est ici que se trouvent les Riesling de Sylvie. D'abord une parcelle de vieilles vignes de plus de 55 ans dont les sols sont travaillés au cheval en raison du faible écartement des rangs, puis une autre plus récente qui est mécanisée.

Le Gewurztraminer occupe le plateau où était autrefois exploitée à proximité une carrière de gypse.
 
Seuls 3 vignerons revendiquent les vins de ce terroir. Sylvie Spielmann et la Maison Lorentz se partagent à égalité la quasi-totalité de la surface du Grand Cru et produisent respectivement Riesling, Gewurztraminer et Riesling, Pinot Gris. Depuis peu, Louis Freyburger travaille une petite parcelle de Gewurztraminer.
  
Du sommet du Kanzlerberg on aperçoit le Château du Reichenberg placé sur le versant de l'étroite vallée de Thannenkirch ainsi que le Tempelhof, ancienne Commanderie des Chevaliers de Saint-Jean de Jerusalem qui les premiers avaient identifié le potentiel de ce terroir.
 
Tempelhof.jpg
 
Tempelhof

Plus haut, en place de l'ancienne carrière, des sols d'un gris lunaire sont parsemés de cristaux de gypse qui s'émiettent par une simple pression de la main.

Jean-Claude, le bourguignon, est intarissable tant sur la géologie d'une complexité toute alsacienne que sur la taille en cordon de Royat des Pinot Noir. Les vignes de Sylvie sont resplendissantes, les feuillages d'une rare luminosité. La grande diversité des espèces qui constituent l'enherbement naturel confirme le parfait fonctionnement des sols.

De retour au Domaine, Sylvie nous attend avec la plus belle série de Riesling Kanzlerberg qu'il m'ait été donné de goûter. 
Souvent austères dans leurs jeunesses, les Riesling Kanzlerberg demandent du temps pour s'affiner. C'est la raison pour laquelle ils ne sont commercialisés qu'après quelques années de garde. Actuellement les millésimes 2002 à 1999 sont commercialisés au Domaine au tarif de 14,30€. C'est avec eux que nous allons débuter la dégustation.  

mains.jpg
 
Pour point commun à l'ensemble de ces vins, une robe d'un bel or brillant dont l'intensité varie avec les millésimes.
 

Le 2002 à l'olfaction parfaitement ouverte présente des arômes d'agrumes sans le côté primaire, sa bouche est large avec du gras et une intense persistance.

 

2001 s'exprime avec retenue et finesse. De belles notes florales mais aussi terpéniques à l'agitation. C'est un vin sec et minéral pourvu d'une belle acidité gourmande. 

 

2000 est un millésime récolté dans un parfait état sanitaire. Pas de botrytis et un rendement faible. Le nez est nettement floral accompagné d'arômes de pêche et de fruits à chair blanche. La bouche est minérale, saline et d'une fraîcheur bien rehaussée par des notes de pamplemousse. Le vin possède moins d'ampleur que les 2 précédents qu'il compense par une belle verticalité.

 

Le millésime 1999 plus productif, 54 h/H, mais aussi marqué par le botrytis, propose un beau vin sec et gourmand avec ses arômes de pèche blanche. Il ne possède cependant pas la longueur des autres années. 

 

plus-haut.jpg
Avec 1995 on pense avoir atteint la quintessence. L'olfaction est complexe, elle mêle des notes miellées, fumées et anisées. La bouche rappelle le pain d'épices, la persistance est exceptionnelle.Les 14 grammes de sucres résiduels sont imperceptibles tant la minéralité et la salinité tendent le vin. 
 

Extrême droiture pour le 1994. Derrière la légère réduction, c'est un vin à carafer, on trouve de belles notes toastées et pétrolées. C'est un vin sapide qui appelle un plat. Resté longtemps fermé, il étonne par son profil salin et iodé. Très belle acidité bien fondue.

 

C'est le 1991 qui nous apporte la plus belle émotion. Précision du nez avec son profil floral, éclat de la bouche ciselée par le minéral et la salinité. Le vin possède un caractère viril, gras et sec à la fois.

 

Sous le signe de l'austérité pour le 1989. Les vignes avaient été grêlées cette année là. Le vin reste serré et manque un peu d'ampleur. 

 

Premier millésime en 1988 pour Sylvie. Olfaction anisée précise, belle attaque sur le sec, un vin droit qui ne manque pas d'ampleur.

 

Les millésimes 1987 et 1985 ont été vinifiés par madame Spielmann mère. Si le 87 présente un profil oxydatif au nez et une belle structure en bouche, le 85 montre une olfaction anisée avec des notes d'origan et une bouche minérale en parfaite cohérence avec le nez. Droit et sphérique à la fois avec une finale réglissée.

 

Nous terminons la dégustation avec 2 vins récoltés en surmaturité.

 

Riesling GC Kanzlerberg Vendanges Tardives 1989 : riche et gras mais surtout sans lourdeur pour cette première récolte en VT. 

 

Une fraîcheur camphrée, des notes d'amandes amères mais aussi balsamiques pour la SGN du Riesling Kanzlerberg 1997 à la bouche aérienne et sèveuse bien construite sur des arômes de fruits à l'eau de vie.

 
Vignes.jpg

A la lumière des vins que nous avons dégustés, je définirais Riesling Kanzlerberg comme un vin viril, racé et puissant.
 

Son olfaction plutôt florale s'accompagne souvent de notes anisées, épicées mais avec retenue et sans caractère démonstratif.

 

Sa bouche est ample, minérale, saline et d'une rare intensité. L'acidité précise et délicate, parfaitement enrobée, vient en finale apporter longueur et verticalité.

 

Il possède en outre une tonicité rare qui en fait un vin dont on ne se lasse pas. 

 

Le Riesling n'est pas le seul cépage qui se complait sur ce terroir. En effet les Gewurztraminer qui en sont issus possèdent une race et une typicité fort marquée.

 
Sylvie-copie-1.jpg  
 

Alors Sylvie, le jour où tu décides de faire une verticale de Gewurzt, tu n'hésites pas à me faire signe…

Sylvie SPIELMANN
2, route de Thannenkirch
68750 BERGHEIM
03 89 73 35 95
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe - dans Domaines
commenter cet article

commentaires

Baraou 29/06/2007 11:11

Je découvre ton blog, très chouette. Continue et viens te joindre aux Vendredis du Vin !
Au plaisir d'une rencontre.